Libye : environ 40 morts dans un raid aérien visant des djihadistes

  • A
  • A
Libye : environ 40 morts dans un raid aérien visant des djihadistes
@ ABDULLAH DOMA / AFP
Partagez sur :

Le raid aérien a visé une maison de la capitale libyenne, Tripoli. Des membres présumés du groupe djihadiste Etat Islamique y étaient réunis. 

41 morts. Plus de 40 personnes ont été tuées vendredi dans un raid aérien contre une maison abritant des membres du groupe Etat islamique (EI) en Libye, ont indiqué des responsables libyens, Washington affirmant avoir ciblé un camp de l'organisation djihadiste. La maison visée à l'aube est située à Sabrata, à 70 km à l'ouest de Tripoli, et a été entièrement détruite, a déclaré à l'AFP un responsable de la municipalité de la ville, Hussein al-Dawadi.

Six blessés. "Le raid a fait 41 morts et toutes les victimes se trouvaient à l'intérieur de la maison", a-t-il ajouté en faisant également état de six blessés. "La grande majorité des morts étaient des Tunisiens, vraisemblablement des membres de l'EI". Les responsables libyens n'ont pas été en mesure de dire qui était à l'origine du raid mais un responsable américain a affirmé que des avions de combat américains avaient bombardé un camp d'entraînement de l'EI et une cible de "haute valeur", sans autre précision.

Le responsable américain n'était pas en mesure de donner de bilan humain dans l'immédiat. "La frappe a été très précise, touchant seulement la maison", a souligné de son côté un responsable du gouvernement parallèle installé à Tripoli. Ce bâtiment avait deux étages et une réunion de membres présumés de l'EI s'y tenait probablement au moment du raid, a dit un membre du conseil militaire de Sabrata qui a requis l'anonymat.

Un haut responsable de l'EI tué. Un responsable de l'organisation Etat islamique (EI), lié à deux attentats d'envergure en Tunisie l'an dernier, a "probablement" été tué par dans cette frappe aérienne américaine, a annoncé un responsable militaire américain. "Les Etats-Unis ont effectué une frappe aérienne tôt ce matin contre un camp d'entraînement de l'EI près de Sabrata, en Libye, qui a probablement provoqué la mort du cadre opérationnel de l'EI Noureddine Chouchane", a expliqué ce responsable.