L’Etat islamique libère 37 chrétiens enlevés en février (ONG)

  • A
  • A
L’Etat islamique libère 37 chrétiens enlevés en février (ONG)
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Les personnes libérées sont arrivées samedi matin dans la localité assyrienne de Tal Tamer, en provenance des zones contrôlées par l'EI près de la ville de Hassaké.

"Le groupe terroriste EI a libéré 37 personnes qu'il avait enlevées le 23 février lors de sa prise des villages et localités assyriens sur le fleuve Khabour dans le gouvernorat de Hassaké", a annoncé l'Observatoire assyrien des droits de l'Homme. Les personnes libérées, 27 femmes et dix hommes pour la plupart âgées, sont arrivées samedi matin dans la localité assyrienne de Tal Tamer, en provenance des zones contrôlées par l'EI près de la ville de Hassaké, a précisé cette ONG.

Elles faisaient partie de plus de 200 membres de cette communauté enlevés en février par les jihadistes lors de leur offensive dans le nord-est de la Syrie. En août, l'EI avait libéré 22 d'entre eux. Selon l'Observatoire assyrien, leur libération est "le résultat de négociations et d'efforts soutenus menés par l'église assyrienne orientale de la ville de Hassaké".

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a assuré que cette libération était intervenue en échange "du paiement de grosses sommes d'argent dans le cadre d'une médiation menée par des chefs de tribus arabes en Syrie et en Irak".

Les Assyriens, une communauté parmi les plus anciennes converties au christianisme, sont environ 30.000 en Syrie, soit 2,5% des 1,2 million de chrétiens du pays.