Les violences font 22 morts en Egypte

  • A
  • A
Les violences font 22 morts en Egypte
Deux policiers ont été tués samedi après les 21 condamnations à mort dans le procès du drame de Port-Saïd.@ Reuters
Partagez sur :

Le bilan ne cesse de s'alourdir à Port-Saïd après les heurts consécutifs une décision de justice.

L’INFO.  Le bilan évolue d'heure en heure. Vingt-deux personnes ont été tuées et plus de 200 blessées samedi dans les violences à Port-Saïd au nord-est de l'Egypte, selon un dernier décompte. Ces affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté après l'annonce de la condamnation à mort de 21 Egyptiens pour leur implication dans les violences meurtrières ayant suivi un match de football l'an dernier dans cette ville. Des précédents bilans ont fait état de la mort de deux policiers ont été tués lors de ces affrontements.

Deux postes de police pris d'assaut.  A Port-Saïd, des hommes non identifiés ont tiré à l'arme automatique vers la police qui a répondu par du gaz lacrymogène, après la condamnation de 21 accusés. Des blindés ont aussi été déployés et des affrontements avaient lieu samedi matin dans les rues autour de la prison. Deux postes de police ont été également pris d'assaut
par des habitants de la ville et des tirs nourris se sont fait entendre dans le quartier d'Al-Manakh.

26.01_egypte-douleur_930x62

Les familles de victimes satisfaites. Au Caire, le verdict a en revanche été accueilli par les cris de joie et les youyous des membres des familles des victimes présents dans la salle d'audience. Devant le tribunal, un homme ayant perdu son fils dans les violences pleurait de joie. "Je suis satisfait du verdict", a-t-il dit.

>>> A LIRE AUSSI : "J'ai perdu 74 frères"

74 personnes avaient péri. En février 2012, 74 personnes étaient mortes à Port-Saïd après un match entre le club cairote d'Al-Ahly et une équipe locale, Al-Masry. Plus de 70 personnes, dont neuf policiers, étaient jugées pour leur responsabilité présumée dans ces violences. Si 21 personnes ont été condamnés à mort samedi matin, les accusés restants seront fixés sur leur sort le 9 mars.

17.04 Port Saïd émeuters égypte football 930x620

© Reuters

>>> A LIRE AUSSI : Egypte : 74 morts lors d'un match de foot

La mise en garde des Ultras. "Soit justice leur est rendue, soit nous mourrons comme eux!", avaient mis en garde au tribunal des membres des familles des victimes en brandissant des photos de leurs proches. Des centaines d'"Ultras" d'Al-Ahly, des supporteurs fervents et organisés qui revendiquent la majorité des victimes, s'étaient rassemblés tôt samedi devant leur club au Caire, agitant des drapeaux.

Des soutiens actifs à la révolte. Mercredi, des centaines d'entre eux avaient mené une série d'actions symboliques au Caire, encerclant la Bourse puis bloquant une station de métro ainsi qu'un axe central de la capitale. Les Ultras sont réputés pour leur soutien actif à la révolte populaire qui a provoqué début 2011 la chute de Hosni Moubarak et pour leur participation aux manifestations contre le pouvoir militaire de transition qui ont suivi.

>>> A LIRE AUSSI : Al-Alhy, des Ultras révolutionnaires