Le livre d'un architecte français pourrait aider à reconstruire Palmyre

  • A
  • A
Le livre d'un architecte français pourrait aider à reconstruire Palmyre
Le temple de Bel à Palmyre en Syrie a été détruit par le groupe Etat islamique. @ JOSEPH EID / AFP
Partagez sur :

L'architecte français Robert Amy a publié en 1975 un livre regroupant des dessins minutieux du temple de Bel, détruit par Daech à Palmyre. Il pourrait servir à sa reconstruction. 

L'album regroupe 140 croquis réalisés à l'encre de Chine pendant 40 ans par Robert Amy. L'architecte français en a légué un à chacun de ses enfants, un ouvrage à la couverture désormais jaunie et baptisé par la famille "la notice Ikea du temple de Bel". Son fils Bernard est persuadé qu'il pourrait être utile à la reconstruction du temple, détruit l'an dernier par les hommes du groupe Etat islamique. La cité antique a depuis été libérée fin mars

Un travail "d'une précision absolue". "Vu la minutie avec laquelle mon père a fait le relevé du temple de Bel à Palmyre, chaque moulure, chaque linteau, chaque fissure de chaque pierre... Avec ça, mon père disait : 'on peut reconstruire le temple de Bel si on le détruit", explique son fils à Europe 1. Après ses observations sur place, Robert Amy a effectué la suite de son travail dans son bureau d'Aix-en-Provence. "Il a rassemblé tout ça, ensuite il a pu faire tous ces dessins. On peut essayer, si on retrouve les pierres, de refaire exactement le pavement qui est représenté sur ce dessin. On peut aussi imaginer que s'il manque des pierres on peut en retailler", espère Bernard. Le fils de l'architecte est catégorique, le travail de son père est "d'une précision absolue". 

Le livre de Robert Amy connu à Damas. La famille de Robert Amy tient son travail à disposition des autorités syriennes car Bernard en est persuadé, la destruction du temple de Bel aurait été pour son père une immense révolte et une grande tristesse. Joint par Europe 1, le directeur du musée des antiquités de Damas a en sa possession l'ouvrage de Robert Amy. Il lui est très reconnaissant et compte bien s'en servir pour la restauration du temple détruit.