Les Témoins de Jéhovah interdits en Russie

  • A
  • A
Les Témoins de Jéhovah interdits en Russie
Un responsable russe des Témoins de Jéhovah, Iaroslav Sivoulski, s'est dit "choqué" par la décision des juges et a annoncé que son organisation ferait appel.@ Vasily MAXIMOV / AFP
Partagez sur :

Les Témoins de Jéhovah sont interdits en Russie et leurs biens vont être confisqués, après la décision jeudi de la Cour suprême qui considère l'organisation comme extrémiste.

La Cour suprême de Russie a interdit jeudi le mouvement religieux des Témoins de Jéhovah, qualifié d'organisation "extrémiste". Saisie par le ministère de la Justice, elle a également ordonné la fermeture du siège national de l'organisation, près de Saint-Pétersbourg.

Confiscation de leurs biens. La Cour suprême, qui examine cette affaire depuis le 5 avril, a décidé jeudi de satisfaire la demande du ministère, ordonnant la liquidation des 395 organisations locales des Témoins de Jéhovah sur le territoire russe et la confiscation de leurs biens.

Un bras de fer qui dure depuis des années. Le groupe, connu pour ses campagnes de porte à porte, est engagé depuis des années dans un bras de fer avec les autorités russes, qui le considèrent comme une secte néfaste. Les autorités russes ont déjà interdit plusieurs publications du mouvement, qui est accusé de détruire les familles, promouvoir la haine et représenter un danger pour la vie humaine, toutes accusations qu'il rejette.

Le groupe va faire appel. Sergueï Tcherepanov, représentant des Témoins de Jéhovah, a déclaré que le groupe ferait appel devant la Cour européenne des droits de l'homme. "Nous ferons tout notre possible", a-t-il dit, cité par l'agence Interfax.

Le mouvement revendique 175.000 adeptes en Russie. Selon la branche russe de l'organisation, qui revendique 175.000 adeptes, la décision de la Cour suprême affectera directement quelque 400 groupes affiliés sur les 2.277 que comptent les Témoins de Jéhovah dans le pays.