Les Suisses refusent de remettre en cause le taux réduit de leur impôt sur les sociétés

  • A
  • A
Les Suisses refusent de remettre en cause le taux réduit de leur impôt sur les sociétés
Environ 24.000 entreprises bénéficient d'un taux d'imposition réduit.@ FABRICE COFFRINI / AFP
Partagez sur :

Les électeurs suisses ont rejeté un projet de réforme de l'impôt sur les sociétés, qui prévoyait de supprimer un taux d'imposition réduit.

Les Suisses ont été 59,1% à rejeter une nouvelle réforme de l'impôt sur les sociétés prévoyant de supprimer un taux d'imposition réduit, dimanche lors d'une "votation".

Environ 24.000 entreprises bénéficient d'un taux d'imposition réduit que le projet de loi prévoyait de supprimer, "élaboré sous la pression de la communauté internationale qui sévit dans sa lutte contre les paradis fiscaux", a précisé Le Figaro Eco.

Des allègements fiscaux. Pour inciter ces entreprises à rester sur le territoire malgré la fin de ce statut spécial, des allègements fiscaux étaient prévus. Ce sont ces mesures compensatoires, controversées,  qui n'ont pas reçu l'aval des citoyens suisses, selon le quotidien. Selon des données gouvernementales, les entreprises bénéficiant du statut spécial emploient environ 150.000 personnes dans la Confédération.

Première défaite depuis 2014. Les partisans du "non", une coalition incluant le parti socialiste, les Verts les syndicats et les autorités religieuses - qui dénonçaient les cadeaux fiscaux faits aux multinationales - ont infligé la première défaite depuis 2014 au Conseil fédéral et du Parlement.