Les secours s’organisent à Madère

  • A
  • A
Les secours s’organisent à Madère
@ Reuters
Partagez sur :

Au moins 42 personnes sont décédées dans les inondations et glissements de terrain.

La pluie a cessé dimanche à Madère, laissant la place à des scènes de désolation. Au lendemain des pluies torrentielles qui ont provoqué inondations et glissement de terrain, les secours s’organisaient sur l’île touristique portugaise.

A Funchal, la capitale, c’est le chaos. La ville 100.000 habitants située en bord de mer a été dévastée par des torrents de boue. Un centre commercial a été entièrement détruit et les pompiers redoutaient de découvrir des victimes dans le parking souterrain, encore sous les eaux. Les secours, aidés d'engins lourds, ont déblayé les débris amoncelés dans la partie basse de la ville, située en bord de mer et où s'alignent sur des kilomètres complexes touristiques et hôtels de luxe.

Dès samedi, d'importants moyens avaient été dépêchés depuis Lisbonne à bord d'une frégate militaire transportant notamment des hélicoptères, une équipe médicale et du matériel de secours. Des équipes cynophiles ainsi que des plongeurs sont par ailleurs arrivés à bord d'un avion militaire C-130, pour tenter de retrouver d'éventuels disparus au sujet desquels les autorités n'ont donné jusqu'à présent aucune indication.

Dans le courant de la semaine, du matériel supplémentaire sera acheminé depuis Lisbonne, notamment des ponts militaires pour pouvoir rétablir la circulation sur l'île. Dimanche en milieu d'après-midi, les pompiers ont réussi à rejoindre à pied Curral de Freiras, un village du centre de l'île, isolé depuis plus de 24 heures.

Un bilan provisoire

Le dernier bilan officiel encore provisoire fait état de 42 morts et plus de 120 blessés. Le Foreign Office a annoncé qu'un Britannique avait trouvé la mort et qu'"un nombre limité" de Britanniques avaient été hospitalisés. Le bilan pourrait s’alourdir : de nombreuses maisons et véhicules restent ensevelis sous la boue et les gravats à Funchal et dans plusieurs communes de la côte méridionale de l'île, souvent accessibles seulement à pied en raison de l'effondrement de nombreuses routes et ponts.

Samedi soir, le Premier ministre portugais, José Socrates, s'était rendu sur l'île, située à 900 km au sud-ouest du Portugal, et a promis "toute l'aide nécessaire pour que Madère puisse commencer immédiatement les travaux de restauration".

Deuil national de trois jours

Un deuil national de trois jours sera décrété à partir de lundi au cours d'un conseil des ministres extraordinaire qui se réunira à Lisbonne, ont annoncé des sources gouvernementales.