Les petits secrets des locataires de la Maison-Blanche

  • A
  • A
Les petits secrets des locataires de la Maison-Blanche
@ AFP/SAUL LOEB
Partagez sur :

LINGE SALE - Les Clinton, les Kennedy, les Obama, tous les occupants de la Maison-Blanche passent sous la plume de leurs anciens employés, qui publient un livre aux Etats-Unis.

Si les murs de la Maison-Blanche pouvaient parler … Le bâtiment restera muet quelques temps encore mais pas les anciens employés. Certains d'entre eux dévoilent des anecdotes sur la vie dans le palais présidentiel américain dans un livre intitulé La résidence : dans le monde fermé de la Maison-Blanche, paru le 7 avril. Kate Andersen Brower, une ancienne journaliste américaine, a recueilli les témoignages d'une dizaine d'anciens fleuristes, majordomes ou femmes de chambre qui ont travaillé pendant sur une période de cinquante ans de présidence américaine.

Obama rock'n'roll, Bush adorable et Clinton parano, Reagan bavard. Les révélations des anciens employés confirment le côté "rock'n'roll" du couple Obama. Après le bal d'inauguration de 2009, un membre du staff a surpris Michelle Obama en t-shirt et jogging en train de danser sur Mary J. Blige avec son époux. Ronald Reagan, lui, avait semble-t-il du mal à tenir sa langue et partageait régulièrement des secrets d'Etat avec ses employés. On apprend aussi dans l'ouvrage que les Bush étaient particulièrement appréciés des employés et les Clinton difficiles à cerner et "paranoïaques", selon le site américain The Daily Beast, même si Hillary aurait été particulièrement agréable avec le personnel féminin de la Maison-Blanche.

Les disputes des Clinton. Les Clinton ont droit à un chapitre entier sur la période la plus difficile de la présidence de Bill, détaille l'agence La Presse canadienne. Des sources anonymes racontent les disputes, les objets qui volent dans les pièces et un couple qui en serait venu aux mains à la Maison-Blanche au moment de l'affaire Lewinski. "L'atmosphère était digne d'une morgue", se souvient l'ancien fleuriste Bob Scanlan.

Un matin, une femme de chambre aurait découvert des traces de lutte dans les appartements privés du couple. Le sang qui tâchait le mobilier appartenait à l'ancien président, qui a affirmé à l'époque s'être blessé en allant à la salle de bain au milieu de la nuit "mais personne ne l'a cru", peut-on lire dans le livre. "Nous sommes quasiment sûr qu'elle l'a frappé avec un livre", dit l'un des employés qui est resté anonyme. L'époux infidèle s'en est tiré avec quelques points de suture à la tête.

Pour son livre, l'auteur a interrogé trois anciennes premières dames ainsi que des membres des familles des présidents, mais les Clinton n'ont pas répondu à ses questions.