Les patrons de Facebook et Twitter menacés par des proches du groupe Daech

  • A
  • A
Les patrons de Facebook et Twitter menacés par des proches du groupe Daech
Les PDG de Twitter Jack Dorsey et Facebook Mark Zuckerberg sont menacés dans une vidéo de propagande.@ Capture
Partagez sur :

Banni des réseaux sociaux, le groupe Etat islamique s'en prend aux PDG de ces plate-formes utilisées pour leur recrutement. Dans une vidéo de propagande, des partisans ciblent directement Mark Zuckerberg le dirigeant de Facebook Jack Dorsey, à la tête de Twitter.

Marck Zuckerberg et Jack Dorsey sur un fond rouge criblé de balles. Une vidéo publiée mercredi par le groupe "l'armée des fils du califat" et se revendiquant de l'organisation Etat islamique affiche les PDG de Facebook et Twitter. "Vous annoncez tous les jours supprimer plusieurs de nos comptes. C'est tout ce que vous pouvez faire ? Nous ne jouons pas dans la même catégorie", prévient la vidéo en anglais. "Si vous fermez un de nos comptes, nous en créerons dix en retour", poursuit encore la vidéo.

"Ce genre de menace arrive tout le temps". Facebook et Twitter sont utilisés comme outil de recrutement et canal de propagande par les partisans du groupe Daech. Mais les réseaux sociaux répliquent et mènent la guerre à ces messages. Twitter a annoncé début février avoir fermé plus de 125.000 de ces comptes depuis mi-2015. En menant cette chasse aux djihadistes, les intimidations sont devenues légion. "Ce genre de menace arrive tout le temps", a ainsi confié un porte-parole de Twitter au quotidien anglais The Guardian

Cette vidéo n'est en effet pas la première menace à l'encontre des dirigeants de ces réseaux sociaux. En mars 2015, Jack Dorsey le PDG de Twitter était apparu dans un message de menace, le visage dans la mire d'une arme à feu.