Les forces irakiennes entrent à Mossoul-Ouest, dernier grand fief de l'Etat islamique dans le pays

  • A
  • A
Les forces irakiennes entrent à Mossoul-Ouest, dernier grand fief de l'Etat islamique dans le pays
Des forces irakiennes ont déjà repris une partie de l'aéroport de Mossoul ces derniers jours@ DIMITAR DILKOFF / AFP
Partagez sur :

C'est une première depuis l'offensive des forces irakiennes lancée sur la ville il y a quatre mois. 

C'est une offensive décisive. Les forces d'élite irakiennes sont entrées vendredi dans un quartier de Mossoul-Ouest, une première depuis le début des opérations militaires lancéee il y a quatre mois pour reprendre cette ville d'Irak au groupe Etat islamique (EI), a déclaré un responsable militaire.

Contrôlée par l'EI depuis 2014. Sami al-Aridhi, lieutenant au sein des unités d'élite du contre-terrorisme (CTS), a affirmé que ses hommes avaient repris une base militaire et un village au sud-ouest de Mossoul et pénétré dans un quartier résidentiel de la deuxième ville d'Irak, dont l'EI s'était emparé en 2014. "Nous avons attaqué et repris le contrôle total de la base de Ghazlani, ainsi que de Tal al-Rayyan (...) et nous attaquons (actuellement) le quartier de Al-Maamoun, a-t-il déclaré.

L'aéroport complètement contrôlé. Après avoir annoncé fin janvier la "libération" de partie orientale de Mossoul, les forces irakiennes ont lancé dimanche une opération pour reprendre la partie ouest de la ville, coupée en deux par le fleuve Tigre. Depuis, elles ont progressé et se sont emparées de plusieurs villages et zones désertes. Vendredi, des commandants ont confirmé que les forces gouvernementales contrôlaient totalement l'aéroport de Mossoul, situé à la périphérie sud-ouest de la ville.

Près de 2.000 djihadistes présent. Dans l'ouest de Mossoul, les forces irakiennes risquent d'affronter une résistance bien plus importante de l'EI. Quelque 2.000 djihadistes s'y trouvent encore selon les estimations du renseignement américain. La perte de Mossoul, dernier grand fief de l'EI en Irak, représenterait un terrible revers pour l'organisation terroriste, qui parvient malgré tout à frapper avec des attentats particulièrement meurtriers.