Les Fidji se préparent à l'arrivée d'un nouveau cyclone

  • A
  • A
Les Fidji se préparent à l'arrivée d'un nouveau cyclone
Un homme répare le toit de sa maison après le passage du cyclone Winston. Image d'illustration.@ STEVEN SAPHORE / AFP
Partagez sur :

L'archipel se relève à peine du cyclone Winston qui l'avait frappé en février et qui avait fait 44 morts.

L'archipel des Fidji se préparait mercredi à l'arrivée d'un nouveau cyclone tropical, quelques semaines après avoir été dévasté par une tempête qui avait fait 44 morts.

Rafales de 130 km/h. D'après les services météorologiques des Fidji, Zena s'est formé dans la nuit de mardi à mercredi. Il devrait passer à environ 150 kilomètres des côtes occidentales de Viti Levu, la principale île de l'archipel, tôt jeudi. Le cyclone de catégorie 2, accompagné de rafales de vent soufflant jusqu'à 130 kilomètres heure, est en train de se renforcer, selon la même source.

Déjà des inondations. Des pluies torrentielles ont déjà provoqué des inondations subites sur Viti Levu. Un homme de 70 ans a trouvé la mort et une adolescente de 13 est portée disparue à cause de rivières en crue, d'après la police. Des routes sont coupées par les inondations et les glissements de terrain, ce qui nuit aux efforts des secours sur un archipel qui ne s'est toujours pas remis du cyclone Winston. Ce dernier, qui était accompagné de vents soufflant jusqu'à 325 km/h, avait fin février fait 44 morts et détruit 32.000 logements, 500 écoles et 88 installations sanitaires. Il s'agissait du seul cyclone de catégorie 5 à avoir jamais touché cet archipel mélanésien très dépendant du tourisme, où vivent 900.000 habitants.

Des familles touchées deux fois. La Croix-Rouge est prête à distribuer de l'aide mais doit attendre que la situation se soit calmée, a dit Mohammed Hafiz, coordinateur du district ouest de Viti Levu. L'Unicef a jugé que la tempête ne pouvait "survenir à un pire moment". "Il s'agit des mêmes familles directement touchées par le cyclone Winston il y a à peine plus d'un mois", a déclaré une porte-parole, Alice Clements.