Les États-Unis envisagent "des sanctions graves" contre la Russie

  • A
  • A
Les États-Unis envisagent "des sanctions graves" contre la Russie
@ LAURA LEAN / POOL / AFP
Partagez sur :

Les États-Unis estiment la Russie responsable de la rupture du cessez-le-feu en Ukraine.

L'INFO. "Des sanctions très graves peuvent être prises, qui auraient un impact très négatif sur l'économie russe". Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en visite à Londres, se veut menaçant, ajoutant que "dans les prochains jours le président Obama va évaluer les choix à sa disposition et prendre sa décision". "Des discussions importantes ont lieu en ce moment entre nous et nos alliés européens sur ce que ces prochaines sanctions seront et sur le moment de leur mise en oeuvre", a-t-il ajouté.

>> LIRE AUSSI - Un an après, la jeunesse de Maidan devenue combattante

Du côté des Etats-Unis, on estime en effet la Russie responsable de la rupture du cessez-le-feu en Ukraine. Vendredi, l'armée ukrainienne a en effet annoncé l'incursion de blindés russes sur son territoire. Une vingtaine de chars russes et dix systèmes de missiles ont franchi la frontière pour se diriger vers la ville de Novoazovsk, à l'est de Marioupol, a affirmé l'armée.

Un échange de prisonniers. John Kerry a fait cette annonce le jour où, justement, un pas a été fait en application des accords de Minsk 2. Quelque 139 soldats ukrainiens et 52 combattants rebelles retenus prisonniers ont ainsi été échangés à Jolobok, un village situé sur la ligne de front dans la région de Lougansk, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. Il s'agit du plus important échange de prisonniers. Les accords de Minsk prévoient qu'Ukrainiens et rebelles libèrent "tous les prisonniers et les otages" retenus depuis le début du conflit en avril dernier.