Les Emirats conseillent de tomber la robe traditionnelle à l'étranger

  • A
  • A
Les Emirats conseillent de tomber la robe traditionnelle à l'étranger
@ SABAH ARAR / AFP
Partagez sur :

Depuis la mésaventure d'un homme qui avait été pris pour un djihadiste dans un hôtel aux Etats-Unis à cause de sa robe, les Emirats conseillent à leurs ressortissants de laisser l’habit traditionnel au placard à l'étranger.

Tomber la robe... Le ministère des Affaires étrangères des Emirats arabes unis a conseillé aux ressortissants de ce riche pays du Golfe de ne plus porter la robe traditionnelle quand ils voyagent en Occident après la mésaventure aux Etats-Unis d'un homme d'affaires, qui avait été pris pour un djihadiste du groupe Etat islamique (EI).

Un appel sur Twitter. Sur son compte Twitter, le ministère a pressé les Emiratis de ne plus porter la "Gandoura" (robe traditionnelle), notamment dans les lieux publics, quand ils voyagent à l'étranger. L'appel a été lancé après qu'un homme d'affaires des Emirats, Ahmed Minhali, 41 ans, a été pris pour un djihadiste et violemment interpellé par la police dans un hôtel de Cleveland aux Etats-Unis. 

Il s'évanouit à cause de la violence de l'intervention. Ahmed Minhali a raconté au quotidien Emarat Al-Youm avoir été violemment plaqué au sol par des policiers et blessé au dos. Selon lui, une réceptionniste, qui l'a vu habillé de sa robe blanche, l'a pris pour un djihadiste de l'EI et a alerté la police qui a procédé à son interpellation. Cet homme d'affaires, qui se trouve aux Etats-Unis depuis avril pour des soins médicaux, a indiqué que l'intervention policière a été si violente qu'il s'est évanoui et ne s'est réveillé qu'à l'hôpital où il a été transporté. Après vérification, la police de Cleveland a conclu que l'homme d'affaires n'avait aucun lien avec les groupes djihadistes.