Les diamants de Campbell remis à la police

  • A
  • A
Les diamants de Campbell remis à la police
@ REUTERS
Partagez sur :

Un ami du top-model, à qui elle avait offert les trois pierres, les a rendues à la police.

Un ami du mannequin Naomi Campbell a confirmé vendredi avoir gardé pendant des années les diamants offerts à la top-model avant de les remettre tout récemment à la police sud-africaine. Dans un communiqué, Jeremy Ratcliffe, l'ancien directeur du Fonds de charité à l'enfance de l'ancien président sud-africain, a expliqué qu'il avait pris les trois pierres, craignant qu'elle n'enfreigne la loi en les emportant hors d'Afrique du sud.

La célèbre mannequin a affirmé jeudi, dans son témoignage au procès de Charles Taylor, avoir reçu ces diamants dans la nuit qui suivit un dîner de charité organisé en 1997 au Cap par le président sud-africain Nelson Mandela, et auquel participait l'ancien président du Liberia. Selon l'accusation, il s'agit de "diamants du sang".

"Une des raisons qui m'a poussé à ne pas signaler cette affaire à quiconque était de protéger la réputation du NMCF, de Nelson Mandela lui-même (qui organisait le dîner à l'issue duquel le top model a reçu les diamants, ndlr) et de Naomi Campbell, qui n'ont reçu aucun avantage. C'est pourquoi je n'ai pas informé le NMCF ou quiconque", a expliqué Jeremy Ratcliffe. "Finalement, j'ai décidé de les garder", a-t-il ajouté.

Les policiers ont confirmé avoir reçu ces diamants jeudi. "Ils ont été remis à la police et envoyés à un organisme diamantifère pour authentification", a déclaré Musa Zondi, porte-parole des Hawks (Faucons), l'unité d'élite de la police criminelle. "Bien évidemment, il y aura une enquête mais nous devons d'abord attendre les résultats (...) car l'authentification nous dira d'où ils proviennent", a-t-il expliqué.