Les coulisses de l’investiture d'Obama
travaux avant l'investiture d'Obama © REUTERS

Du "Champagne" californien et Beyonce en vedette : Europe1.fr vous dit tout avant le 21 janvier.

Washington se prépare à une journée exceptionnelle. Le président américain Barack Obama sera investi pour la seconde fois le 21 janvier dans la capitale américaine, lors d’une cérémonie qui s’annonce un peu moins grandiose que la première, en 2009, mais tout de même spectaculaire. Entre 600.000 et 800.000 personnes devraient faire le déplacement pour assister à cette 57ème investiture. Europe1.fr passe en revue les dernières informations sur cette journée au programme chargé.

>> A lire aussi : Revivez l'élection de Barack Obama

La chanteuse américaine Beyoncé 930x620

© Reuters

• Beyonce en guest-star. La star du R&B, amie du couple Obama, chantera l’hymne américain à la cérémonie, devant plusieurs centaines de milliers de personnes. Scène spectaculaire, plateforme spécialement construite au pied du Capitole américain. En 2009, elle avait déjà chanté à l’un des bals auxquels les Obama avaient dansé. Pour la première investiture de Barack Obama, c’était surtout la légende de la soul Aretha Franklin qui avait marqué les esprits.

Aretha Franklin à l'investiture d'Obama en 2009 :


• Deux Bibles au lieu d’une. En 2009, Barack Obama avait prêté serment sur une Bible ayant appartenu à son prédécesseur, Abraham Lincoln. Pour son second mandat, il en utilisera deux : celle de Lincoln, mais aussi, pour la première fois, une Bible ayant appartenu à Martin Luther King, selon le Washington Post. Tout un symbole, puisque l’investiture de Barack Obama se tient en effet à la date du Martin Luther King Day, jour férié aux États-Unis pour commémorer l’anniversaire du célèbre pasteur défenseur des droits civiques.

obama bible

© REUTERS

 

• Le "Champagne" qui fâche. Pour le premier déjeuner de son second mandat, Barack Obama boira une coupe de "Champagne" produit en… Californie. Une appellation qui a le don d’irriter les producteurs français : l’utilisation du terme "Champagne" est en effet exclusivement réservée aux vins produits dans la région du même nom en France. Les vignerons français estiment donc que le menu devrait préciser "California Champagne". Le reste du repas est moins sujet à polémique. Au menu : du homard de Nouvelle-Angleterre en entrée, du bison en plat de résistance et une tarte aux pommes de la vallée de l’Hudson en dessert, détaille le site The Daily Meal. 

• Un poète homosexuel. Richard Blanco, 44 ans, est un poète d’origine cubaine. Cet homme qui a beaucoup écrit sur son homosexualité a été invité à lire un poème à la cérémonie. "L’écriture de Richard convient magnifiquement à une investiture qui célèbrera la force du peuple américain et la grande diversité de notre pays", a expliqué le président dans un communiqué.

• Une fausse note concernant le pasteur. Le révérend Louie Giglio, qui officie à Atlanta, devait conduire une prière pendant la cérémonie. Le pasteur y a finalement renoncé jeudi après avoir été en cause pour des propos homophobes. Louie Giglio a parlé de l'homosexualité comme d'un péché lors d'un sermon prononcé dans les années 190, rappelle un article publié mercredi sur le site Internet ThinkProgress.  "Nous ignorions les propos que le pasteur Giglio a tenus par le passé lorsqu'il a été choisi et ils ne correspondent pas à notre souhait de célébrer la force et la diversité de notre pays lors de cette investiture", indique le porte-parole du comité chargé de l'organisation de la cérémonie du 21 janvier.

investiture obama en 2009

© REUTERS

• Des tickets revendus sur Internet. En principe, les billets pour assister à l’investiture de Barack Obama sont gratuits, mais certains petits malins ont déjà commencé à les revendre en toute légalité sur Internet, empochant au passage jusqu’à 2.000 dollars, soit environ 1.500 euros.