Les costumes de style nazi de chanteuses japonaises font scandale

  • A
  • A
Les costumes de style nazi de chanteuses japonaises font scandale
Accusée de faire "honte au Japon", la maison de disques du groupe, Sony Music, a dû présenter ses excuses.@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

Les adolescentes du groupe Keyakizaka46 ont créé la polémique en se présentant sur scène vêtues de capes noires et coiffées de casquettes ornées d'un aigle.

Les jeunes chanteuses du groupe japonais Keyakizaka46 ont créé la polémique au Japon en raison de leurs costumes, semblables à des uniformes de l'Allemagne nazie. Cette "maladresse", relayée notamment sur Twitter, a conduit la maison de disques du groupe, Sony Music, à présenter ses excuses mardi.



Capes noires et casquettes ornées d'un aigle. Le 22 octobre, le groupe d'adolescentes avait suscité des réactions de colère sur les réseaux sociaux en se présentant sur scène vêtues de capes noires et coiffées de casquettes ornées d'un aigle pour un concert de Halloween à Yokohama, dans la région de Tokyo.

"Un manque de connaissance". "Nous demandons pardon du fond du cœur pour avoir infligé des sentiments désagréables", a indiqué Sony Music en japonais sur son site internet, mettant en cause un "manque de connaissance" de la part du groupe. "Ces costumes ne seront plus jamais utilisés", a-t-il conclu. Le producteur du spectacle, Yasushi Akimoto, a lui aussi affiché des excuses sur le site Internet du groupe de chanteuses.

Vives réactions. Le centre Simon-Wiesenthal, organisation de défense des Droits de l'homme, de lutte contre les activités néonazies et de recherche sur l'Holocauste, avait exprimé son "dégoût devant l'usage d'uniformes à caractère nazi", dans un communiqué diffusé lundi. Le rabbin Abraham Cooper, l'un des responsables du centre juif basé aux États-Unis, avait qualifié cet accoutrement d'"inapproprié et profondément insultant" et demandé des excuses à Sony Music Entertainment ainsi qu'au producteur du concert des jeunes filles. "Voir de jeunes adolescentes danser sur scène et parmi les spectateurs en uniformes de style nazi a provoqué une grande détresse chez les survivants du génocide nazi", avait déclaré le rabbin. "Nous attendons mieux d'une marque internationale comme Sony, qui a ainsi fait honte au Japon", a-t-il conclu.