Les Chinois se détournent de la viande de chien

  • A
  • A
Les Chinois se détournent de la viande de chien
Une femme découpe de la viande de chien à Yulin, dans le sud de la Chine.@ AFP
Partagez sur :

A Canton, un restaurant réputé, qui cuisinait de la viande de chien, a fermé ses portes faute de clients, selon un journal local.

La consommation de viande de chien persiste dans le sud de la Chine. Mais elle semble avoir perdu des amateurs. L'un des restaurants les plus prisés pour en manger à Canton (Guangzhou) vient de fermer ses portes en raison notamment d'un manque de clients, selon le South China Morning Post, qui cite le journal local Guangzhou Daily.

A Canton, les restaurants traditionnels ferment les uns après les autres. Le Sunshine, comme d'autres enseignes qui proposaient de manger de la viande de chien, n'a pas résisté à la désaffection des gourmands et aux nouvelles réglementations qui entourent cette viande.

Selon le South China Morning Post, le Sunshine avait ouvert ses portes dans les années 60 et avait été récompensé d'un prix pour la qualité de ses mets. De nombreux touristes japonais ou coréens s'y rendaient pour goûter du chien.

Une gastronomie polémique. Mais depuis quelques années, les autorités locales sont mises sous pression pour renforcer la sécurité alimentaire et interdire cette viande. En 2013, une association de défense des animaux a fait campagne dans le métro de Canton pour pousser les consommateurs à se détourner de ces mets. Le festival du solstice d'été de Yulin, dans la province voisine de Guangxi, rassemble tous les ans les amateurs de viande de chien. Il doit se tenir d'ici un mois malgré les critiques et les pressions pour son annulation.