L'EI ferme des terrains de jeux dans une ville de Syrie

  • A
  • A
L'EI ferme des terrains de jeux dans une ville de Syrie
Un homme tenant le drapeau de l'Etat islamique@ AFP
Partagez sur :

L'Etat islamique a fermé des terrains de jeux dans une ville de l'est de la Syrie sous prétexte qu'ils sont un lieu de rencontre entre hommes et femmes qui y amènent leurs enfants.

En plus de semer la terreur auprès des populations locales, le groupe terroriste restreint toute vie sociale. L'Etat islamique a fermé des terrains de jeux dans une ville de l'est de la Syrie sous prétexte qu'ils sont un lieu de rencontre entre hommes et femmes qui y amènent leurs enfants, a rapporté dimanche une ONG.

Non respect de la mixité. "L'EI a fermé des terrains de jeux dans la ville de Mayadine, dans la province de Deir Ezzor (..) sous prétexte de la mixité entre les hommes et les femmes qui y amènent leurs enfants pour jouer", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Interpellés pour "non respect de la tenue vestimentaire". D'après les sources de cette ONG dans la ville, les militants de l'EI ont mené des patrouilles dès le premier jour de l'Aïd al-Adha (fête du sacrifice chez les musulmans) sur les terrains de jeux. Les djihadistes ont procédé à l'arrestation de plusieurs hommes et femmes qu'ils ont accusé de "non respect de la tenue vestimentaire islamique".

Les femmes interdites de se balader seules. Par ailleurs, à Raqa (nord), principal fief de l'EI en Syrie, trois femmes ont été arrêtées sur un terrain de jeux, les militants de l'EI leur reprochant de ne pas être accompagnées d'un homme, a indiqué l'OSDH. L'organisation qui prône une interprétation extrême de la loi islamique est responsable de nombreuses atrocités dont des décapitations et des lapidations.