Le Vatican traquera la photo Benetton

  • A
  • A
Le Vatican traquera la photo Benetton
Benetton a retiré cette affiche de sa campagne publicitaire mercredi@ DR
Partagez sur :

La diffusion du photomontage de Benetton fera l'objet de poursuites à travers le monde.

Le Vatican n'a pas dit son dernier mot. La cité papale a annoncé jeudi des poursuites à travers le monde pour empêcher la diffusion du photomontage de Benetton montrant un baiser entre le pape Benoît XVI et l'imam de la mosquée Al-Azhar.

La Secrétairerie d'Etat a chargé "ses propres avocats d'entreprendre, en Italie et à l'étranger, les actions qui s'imposent en vue d'empêcher la circulation, également dans les mass-médias, du photomontage, réalisé dans le cadre de la campagne publicitaire de Benetton".

L'image du Saint-Père y apparaît "sur un mode typiquement commercial" et est "jugée blessante non seulement pour la dignité du pape, mais aussi pour la sensibilité des croyants", selon le communiqué.

Benetton, un parfum de scandale

Cette annonce intervient alors que l'entreprise italienne a annoncé mercredi le retrait du cliché de sa nouvelle campagne publicitaire, intitulée "UNHATE" ("non-haine"). Face au tollé suscité, la firme textile a fait son mea culpa en se disant "désolée que l'utilisation de l'image ait heurté ainsi la sensibilité des fidèles".

Cette photo n'est cependant pas la première à provoquer les foudres de l'Église. En 1991, Oliviero Toscani, photographe attitré de Benetton pendant la décennie 80, publie une photo d'un prêtre embrassant une nonne.

benetton none 930-620

© DR

Très vite, la diffusion de l'image, baptisée Kissing Nun, est interdite en Italie sous pression du pape et du Vatican. En France, face à la multiplication des plaintes d'associations religieuses, le Bureau de vérification de la publicité (BVP) demande également le retrait des affiches.

En 2009, rebelote. Cette photo est rééditée lors de l'exposition de photographies intitulée Controverses à la bibliothèque nationale. Là encore, le tollé est immédiat.

Toscani récidive en 2002

En 2002, c'est l'affiche du film de Costa-Gavras, Amen qui provoque l'ire des religieux. Elle représente une croix catholique prolongée par une croix gammée.

17.11AmenCostaGavras930620

© DR

Son auteur ? Oliveiro Toscani. L'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne, AGRIF tente de la faire interdire. En vain. Le Tribunal de grande instance de Paris déboute l'association intégriste.