Le Vatican "gravement préoccupé" pour l'un de ses évêques en Chine

  • A
  • A
Le Vatican "gravement préoccupé" pour l'un de ses évêques en Chine
Les catholiques chinois (5,7 millions selon les statistiques officielles, 12 millions selon des sources indépendantes) sont partagés entre une Eglise officielle (la CPCA), dont le clergé dépend des autorités, et une Eglise "souterraine" tirant sa légitimité de l'obéissance au Saint-Siège.@ MARK RALSTON / AFP
Partagez sur :

Ses amis redoutent que les autorités ne tentent de détourner cet évêque de l'Eglise "souterraine" (clandestine), fidèle au Vatican, vers l'Eglise officielle. 

Le Vatican s'est dit "gravement préoccupé" lundi pour l'un des ses évêques en Chine, affirmant que ce dernier était retenu dans un lieu inconnu après avoir été "déplacé de force" de son diocèse. Le porte-parole du Vatican, Greg Burke, a déclaré que le Saint-Siège était "profondément attristé" par la situation de l'évêque Peter Shao Zhumin, dont il a affirmé qu'il avait disparu depuis un certain temps de son diocèse de Wenzhou, dans le sud du pays.

La Chine tente-t-elle de l’enrôler vers l'Eglise "officielle" ? "La communauté diocésaine ainsi que ses proches n'ont pas de nouvelles de lui, ne connaissent pas les motifs de son déplacement, ni le lieu où il est retenu", a ajouté Greg Burke. Selon le site spécialisé dans les informations religieuses Asianews.it, Mgr Shao Zhumin serait en détention depuis le 18 mai.

Ses amis redoutent que les autorités ne tentent de le détourner de l'Eglise "souterraine" (clandestine), fidèle au Vatican, vers l'Eglise officielle regroupée dans la Chinese Patriotic Catholic Association (CPCA). "Le Saint-Siège espère que l'évêque Peter Shao Zhumin pourra retourner au plus tôt dans son diocèse et qu'il pourra exercer son ministère en paix", a poursuivi Greg Burke.

Entre 5 et 12 millions de catholiques en Chine. La situation de l'Eglise en Chine, et en particulier la division entre l'Eglise "officielle" et l'Eglise "souterraine", est l'objet de négociations entre le Vatican et Pékin depuis de nombreuses années. Les catholiques chinois (5,7 millions selon les statistiques officielles, 12 millions selon des sources indépendantes) sont partagés entre une Eglise officielle (la CPCA), dont le clergé dépend des autorités, et une Eglise "souterraine" tirant sa légitimité de l'obéissance au Saint-Siège. Mais la séparation entre les deux groupes n'est pas étanche, et les liens sont multiples entre eux.