"Le tueur de Montréal" est-il en France ?

  • A
  • A
"Le tueur de Montréal" est-il en France ?
@ Capture Interpol
Partagez sur :

Luka Rocco Magnotta aurait gagné Paris dès le 27 mai, selon plusieurs médias.

Tous les regards semblent désormais braqués sur la France. Mais pas officiellement. Luka Rocco Magnotta, déjà surnommé "le tueur sadique de Montréal" pour avoir tué et dépecé un homme avant d'en éparpiller plusieurs membres, pourrait avoir trouvé refuge en France, selon plusieurs sources non vérifiées.

"Les enquêteurs ont de bonnes raisons de penser que Magnotta a quitté le pays", a affirmé le porte-parole de la police de Montréal au quotidien The Globe and Mail, en ajoutant qu'il pourrait se trouver en France, pays qu'il connaît bien pour y avoir séjourné en 2010.

Un billet d'avion pour Paris

L'homme aux trois visages serait arrivé en France dimanche dernier, soit deux jours après avoir posté la vidéo du meurtre sur Internet. La police judiciaire française aurait ouvert une enquête afin de vérifier la présence du fugitif en France.

Une notice rouge d'Interpol, adressée à 100 pays, a aussi été diffusée dans tous les commissariats du pays. Les policiers français sont donc sur le pied de guerre, notamment la Brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF), selon les informations recueillies par Europe 1. Les premières vérifications montrent qu'il n'a pas repris d'avion vers une autre destination, en tout cas pas sous l'une de ses trois identités connues à ce jour.

Mais, même s'il s'avère que "le tueur sadique de Montréal" a bel et bien atterri en France dimanche dernier, rien ne permet pour autant de savoir s'il s'y trouve encore. Le jeune homme pourrait avoir quitté la France pour un autre pays européen. "Ça coûte cher d'être en cavale et je ne crois pas que ce type ait les moyens de rester en fuite très longtemps", affirme l’ex-policier Robert Poéti au Journal de Montréal.

Un risque de récidive ?

Une question se pose : risque-t-il de récidiver ? "Il sait que s'il est interpellé, la justice va le condamner à une très longue peine. Donc c'est quelqu'un qui n'a plus grand chose à perdre de ce côté-là, et quelquefois, cela incite les récidivistes à continuer à commettre des actes lourds", analyse sur Europe 1 le psychologue et criminologue Jean-Pierre Bouchard, tout en restant prudent : "ce n'est pas du tout systématique".

Seule certitude aujourd'hui, l'acteur de film porno s'était bien préparé. En 2009, Luka Rocco Magnotta a posté un billet intitulé "Comment disparaître et ne jamais être retrouvé" sur le site du Digital Journal. Comme son titre l'indique, "le tueur sadique de Montréal" donne "sa" recette pour s'évanouir dans la nature en six étapes. Le suspect numéro un estime que cela "ne peut se réussir du jour au lendemain" et qu'il faut "un minimum de quatre mois (...) pour accomplir les actes héroïques nécessaires pour tourner la page de son ancienne vie", précise-t-il. "Soyez absolument sûr de vous avant de vous lancer", insiste Luka Rocco Magnotta. Une maxime qu'il a visiblement appliquée à la lettre.