Le trésor d'un célèbre pirate découvert à Madagascar ? Pas vraiment...

  • A
  • A
 Le trésor d'un célèbre pirate découvert à Madagascar ? Pas vraiment...
le lingot mis au jour est... une barre de plomb.@ Manjakahery Tsiresena / AFP
Partagez sur :

L'Unesco a douché mardi les espoirs de l'explorateur américain Barry Clifford qui pensait avoir trouvé un trésor de pirate au large de Madagascar. Les experts ont sérieusement mis en doute ses conclusions. 

Pas un lingot d'or mais une barre de plomb. C'est une sévère désillusion pour Barry Clifford. Il y a deux mois, cet explorateur américain clamait avoir découvert le trésor du célèbre pirate William Kidd, près de Madagascar. Mardi, l'Unesco a douché les rêves suscités par cette annonce : l'épave du navire n'a pas été trouvée et le lingot mis au jour est... une barre de plomb.

"Ce qui a été annoncé comme l'épave de l'Adventure Galley du pirate Capitaine Kidd a été identifié comme relevant plus probablement d'anciens aménagements portuaires de l'île Sainte-Marie", ont tranché les experts de l'Unesco dans leur rapport, avant d'ajouter qu'aucun "vestige de navire n'a été retrouvé".

Pendant 4 jours, à tour de rôle, une équipe de sept personnes - plongeurs, archéologues, conservateurs, photographes - ont examiné sans relâche les fonds marins de la baie de l'Ilot-Madame, un petit port commercial quasi-désert sur l'île Sainte-Marie, à l'est de Madagascar.

madagascar_roberto-schmidt_

Les fonds marins au large de l'île de Madagascar suscitent de nombreux fantasmes des explorateurs/ Créateur : Roberto Schmidt/AFP


 

 Une découverte présentée comme le trésor du capitaine Kidd. C'est dans cette baie polluée au fond vaseux, où stationne une dizaine de vieux bateaux rouillés, souvent en panne, que l'explorateur Barry Clifford avait affirmé début mai devant la presse mondiale avoir découvert une partie du trésor du capitaine Kidd, un lingot d'argent d'environ 50 kilos. Mais pour les experts de l'Unesco, ce lingot "ne participe en rien d'un 'trésor des pirates', puisqu'il est composé à 95% de plomb".

Pirate écossais qui terrorisait les navires français et anglais, William Kidd a effectivement atteint Madagascar à la fin du XVIIe siècle avant de saborder son navire à Sainte-Marie. Il meurt peu de temps après, pendu à Londres en 1701 pour piraterie.

Pas de trace de bateau. Après quelques jours seulement de recherches, Michel l'Hour, l'archéologue en chef de la mission Unesco, avait déjà fait état de ses doutes. "Est-ce que l'un d'entre vous a vu un seul élément qui permette de dater aujourd'hui le site? Comment sur une découverte avec un lingot dont on ne connaît pas vraiment la nature, avec des inscriptions qu'on n'a pas réussi à déchiffrer, avec aucun mobilier qui permet de dater le site, comment peut-on sortir de l'eau en disant: 'j'ai trouvé le trésor du Capitaine Kidd ?' avait-il lancé, sceptique. "On trouve une masse de pierres, pas de trace de bateau", a-t-il poursuivi. 

barry-clifford_1280

Barry Clifford présentant sa présendue découverte du navire Santa Maria de Christophe Collomb en 2014 /Credit : Don Emmert - AFP


Des doutes sur les découvertes de Clifford. L'équipe de Barry Clifford, appuyée par l'archéologue espagnol Claudio Lozano Guerra-Librero avait fait part fin juin de sa "profonde inquiétude" de voir son travail discrédité par l'Unesco. C'est pourtant la deuxième fois que des doutes sont émis sur une découverte de Barry Clifford. L'an dernier, l'explorateur avait annoncé avoir trouvé la célèbre Santa Maria de Christophe Colomb au large d'Haïti, ce qu'une mission de l'Unesco avait rapidement démenti.