Le système des quotas de migrants, "une aberration" pour la Hongrie

  • A
  • A
Le système des quotas de migrants, "une aberration" pour la Hongrie
Partagez sur :

Invité sur Europe 1 mardi matin, l'ambassadeur de Hongrie en France, Georges Károlyi, s'est opposé au système de régulation des migrants par des quotas souhaité par la Commission européenne.

INTERVIEW

"Cette affaire de quotas me semble avoir pêché par un problème très grave", a avancé Georges Károlyi, invité de Thomas Sotto, mardi matin sur Europe 1, au sujet de la volonté de la Commission européenne de répartir les migrants entre les différents pays de l'Union. "Il ne prend absolument pas en compte les souhaits et les aspirations des migrants", a affirmé l'ambassadeur hongrois en France.

Les migrants "ne veulent pas survivre n'importe où". Pour le diplomate, les migrants "veulent survivre, mais pas n'importe où : ils veulent survivre en Allemagne, en Suède." Dès lors, "les renvoyer ailleurs sous prétexte de quotas, me semble être une aberration sur le concept", juge Georges Károlyi. "Pourquoi voulez-vous que quelqu'un qui a risqué sa vie pour aller en Allemagne soit envoyé au Portugal, en Estonie ou en Roumanie au titre d'un système de quotas ?", a lancé le diplomate.

Déjà connaître le nombre de réfugiés. D'autre part, "tant que les frontières ne sont pas sécurisées, tant qu'on ne sait pas de combien de personnes on parle, il est complétement irréaliste de parler de quotas", a indiqué le diplomate. "On nous parlait de 40.000 personnes, à près de 160.000 demain. Il y en aura 500.000 après-demain, un million, trois millions ? Personne n'en sait rien", a-t-il conclu.