Le suicide d'Amanda bouleverse le Net

  • A
  • A
Le suicide d'Amanda bouleverse le Net
@ capture
Partagez sur :

Le sort de cette ado provoque un débat national au Canada. Une loi va même être promulguée.

Une tristement banale histoire de harcèlement sur Internet l'a conduite au suicide. Amanda, une jeune Canadienne de 15 ans, a été retrouvée morte mercredi dans la maison familiale, à Coquitlam, près de Vancouver. Un suicide qui met fin à trois ans de calvaire. Europe1.fr revient sur ce drame personnel qui a bouleversé le Canada.

"Il savait tout de moi"

Le premier SOS a été lancé par Amanda Todd le 7 septembre dernier. Dans une vidéo en noir et blanc postée sur YouTube, elle fait défiler une série de notes écrites à la main sur de petits papiers. Sans parler, la jeune fille raconte avec force détails le harcèlement dont elle est victime à l'école et sur Internet. La chanson Hear you me du groupe de rock Jimmy Eat World résonne en fond sonore de cette vidéo vue près de 4 millions de fois (et plus de 8 millions de fois sur une copie faite par un internaute).

"Mon nom est Amanda Todd" :

On apprend qu'à l'âge de 12 ans, Amanda Todd a été incitée à montrer sa poitrine à un inconnu devant sa webcam. La jeune fille, qui raconte avoir seulement voulu "rencontrer et parler à de nouvelles personnes", se retrouve alors prise au piège. Un an plus tard, cet homme malintentionné crée une page Facebook en son nom.

"Il savait tout de moi : nom, adresse, famille, ami", confie la jeune fille dans la vidéo. L'internaute invite alors les proches et connaissances d'Amanda Todd à s'abonner à la page Facebook montrant en photo de profil les seins de la lycéenne.

Dépression, alcool, drogue

En découvrant ces images, les amis d'Amanda la rejettent. Sa "réputation, si importante à cet âge-là, est ternie. Par la suite, la jeune fille change d'école à plusieurs reprises, mais son harceleur parvient toujours à la retrouver. Dans un énième établissement, Amanda retrouve espoir et s'attache à un garçon. Elle commence alors une histoire avec le jeune homme, sans savoir qu'il a déjà une petite amie. Cette dernière décide alors de se venger. Accompagnée d'une quinzaine d'amies, elle agresse Amanda à la sortie de l'école.

Dépression, alcool, drogue… Amanda vit un cauchemar et n'ose plus sortir de chez elle. Elle multiplie les tentatives de suicide et les séjours à l'hôpital. Dans son récit, elle conclut : "Je n'ai personne. J'ai besoin de quelqu'un. Mon nom est Amanda Todd."

Émoi au Canada

Un mois après la publication de cette vidéo, Amanda se donnait la mort, chez elle. Depuis, l'émotion est vive au Canada. Une nouvelle page Facebook a été créée, cette fois en sa mémoire, et regroupe plus de 30.000 personnes.

16.10-amanda-fb-930620

Selon le National Post, plus de 15 pages rendent hommage à Amanda, l'une rassemblant plus de 500 000 personnes. Sur Twitter, le suicide de l'adolescente a donné lieu à des milliers de messages, sous le mot clé #RIPAmanda.

Lundi, des milliers de Canadiens se sont habillés en rose, pour rendre hommage à la jeune fille. Et jeudi prochain, des veillées aux chandelles seront organisées à travers le pays. Les Anonymous, un groupe de pirates informatique, se sont également mobilisés pour la jeune fille. Ils ont en effet identifié le harceleur d'Amanda, rapporte Le Parisien. Il s'agit d'un homme de 32 ans, vivant dans l'agglomération de Vancouver, rapporte CBC News. Les activistes affirment qu'il avait également posté des contenus sur des sites pédophiles.

Les Anonymous dénoncent le suspect :

De son côté, la mère d'Amanda a lancé une grande collecte dont les fonds seront destinés à aider les jeunes en difficulté, indique encore Le Parisien. Le gouvernement canadien prend aussi les choses très au sérieux et a d'ailleurs annoncé l'instauration d'une loi pour mieux protéger les adolescents.