Le sommet UE-Russie prévu en juin est annulé

  • A
  • A
Le sommet UE-Russie prévu en juin est annulé
En arrivant au sommet de Bruxelles, François Hollande a annoncé que le sommet entre la Russie et l'UE était annulé.@ MAXPPP
Partagez sur :

DIPLOMATIE - François Hollande a annoncé que le sommet entre l'UE et la Russie, prévu en juin, était annulé. Barack Obama a quant à lui annoncé de nouvelles sanctions.

L'INFO. Face à Moscou, Bruxelles durcit le ton. L'Union européenne a décidé d'annuler le sommet qui était prévu en juin avec la Russie, en réaction au rattachement de la Crimée à la Russie, a annoncé François Hollande. "Il y a une suspension des relations politiques (...) la réunion UE-Russie ne peut avoir lieu dans ces conditions", a indiqué le président français en arrivant au sommet des dirigeants européens à Bruxelles. Outre-Atlantique, Barack Obama a de son côté annoncé des sanctions contre de nouveaux responsables.

Sanctions économiques en vue ? François Hollande a aussi prévenu qu'au-delà des sanctions individuelles contre des responsables russes et ukrainiens, l'UE devait "préparer" des sanctions économiques contre la Russie en cas d'escalade supplémentaire. Dans l'immédiat, les dirigeants européens ne devraient décider que de nouvelles "sanctions individuelles". Plus tôt dans la journée, la chancelière allemande Angela Merkel avait déjà prévenu que l'UE allait allonger la liste des personnalités russes et ukrainiennes frappées d'interdiction de visa et de gel de leurs avoirs.

Washington sanctionne de nouveaux responsables. Côté américain, Barack Obama a annoncé que de nouvelles personnes étaient frappées par les sanctions. Une banque russe est également visée, a-t-il indiqué lors d'une courte allocution depuis la Maison-Blanche, menaçant Moscou de s'en prendre à des "secteurs clé" de son économie. Le président américain a aussi assuré que le soutien de son pays à ses alliés de l'Otan resterait "inébranlable".

sur le même sujet, sujet,

SUR LA LISTE - Qui est visé par les sanctions contre la Russie ?

NAVIGATION A VUE - Poutine, ce fin stratège

TENSIONS - Crimée : "de la phase politique à la phase militaire"

L'ACTU - Vladimir Poutine signe le traité de rattachement de la Crimée