Le soldat américain libéré est hospitalisé en Allemagne

  • A
  • A
Le soldat américain libéré est hospitalisé en Allemagne
@ REUTERS
Partagez sur :

Bowe Bergdahl a été relâché samedi après cinq ans passés en captivité parmi les talibans.

Soigné en Allemagne. Le soldat américain Bowe Bergdahl, relâché samedi après cinq ans passés en captivité parmi les talibans afghans, est arrivé en Allemagne, a indiqué le centre médical militaire américain de Landstuhl, en Rhénanie-Palatinat, où il va maintenant séjourner. Il devrait ensuite être transféré dans un autre établissement médical à San Antonio, au Texas, à une date qui n'a pas été précisée.

"Ça fait longtemps qu'on te cherchait". Bowe Bergdahl, apparemment en bonne santé, a été relâché samedi vers 18h00 locales (14h30 en France) dans l'est de l'Afghanistan et remis aux forces spéciales de l'US Army en présence de dix-huit taliban. Un responsable du Pentagone a déclaré qu'une fois dans l'hélicoptère, Bergdahl a écrit sur une assiette en carton "SF?", l'abréviation pour les forces spéciales. Ses sauveteurs lui ont répondu : "Oui, et ça fait longtemps qu'on te cherchait !". A ce moment, le sergent a éclaté en sanglots.

Seul otage en Afghanistan. Bowe Bergdahl, seul soldat américain à avoir été fait prisonnier en 13 ans de combat en Afghanistan, a été libéré en échange de cinq anciens cadres talibans détenus jusqu'ici à Guantanamo. Cet échange est le résultat de plusieurs années de tractations indirectes chaotiques, relancées en novembre dernier, dans lesquelles le Qatar a servi de médiateur. Les cinq talibans devront d'ailleurs rester un an au Qatar, où ils sont arrivés dimanche.

Cinq talibans dangereux. Un représentant du Pentagone a identifié les cinq détenus transférés au Qatar comme étant Mohammed Fazl, Mullah Norullah Noori, Mohammad Nabi, Khairullah Khairkhwa et Abdul Haq Wasiq. Selon des documents du Pentagone publiés par l'organisation WikiLeaks, les cinq hommes ont été transférés en 2002 à Guantanamo, où ils ont été enregistrés comme des détenus "à haut risque", "susceptibles de menacer" les Etats-Unis, leurs intérêts et leurs alliés. Fazl serait responsable de la mort de milliers de chiites afghans entre 1998 et 2001.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

L'INFO - Un soldat américain retenu 5 ans en Afghanistan libéré