Le sein de Janet Jackson devant la justice

  • A
  • A
Le sein de Janet Jackson devant la justice
Janet Jackson avait brièvement dévoilé un sein lors du Superbowl en 2004. L'affaire continue de faire des vagues.@ Reuters
Partagez sur :

C'est la Cour suprême américaine qui doit trancher le débat entre le gouvernement et la chaîne CBS.

L’affaire du sein nu de Janet Jackson défraye toujours la chronique aux Etats-Unis. Les faits remontent pourtant  à février 2004, où, durant un show proposé lors du Superbowl, la chanteuse avait brièvement dévoilé cette partie de son anatomie. La séquence, suivie en direct par 90 millions de téléspectateurs, avait suscité un vif émoi outre-Atlantique. Elle tourne depuis à l’affrontement judiciaire entre la chaîne CBS et le gouvernement américain. Ce dernier a décidé jeudi de faire appel devant la Cour Suprême, la plus haute juridiction américaine.

" L’indécence prohibée" en question

En novembre dernier, la cour d'appel fédérale de Philadelphie avait en effet annulé l'amende de 550.000 dollars, soit 418.660 euros, obtenue à l'encontre de CBS par la Commission fédérale de régulation des communications (FCC), qui a autorité sur les chaînes de télévision non câblées et les radios.

Dans son appel devant la plus haute juridiction du pays, le gendarme de la communication demande que la Cour Suprême, équivalent du Conseil constitutionnel en France, décide si elle a "agi de manière arbitraire et capricieuse en déterminant que la nudité (montrée) dans un programme télévisé à grande diffusion relève de l'indécence prohibée" par les autorités à la radio et à la télévision.

La scène incriminée se trouve à la toute fin du show proposé par Janet Jackson :

Une affaire similaire impliquant Cher et Nicole Richie

L'imbroglio judiciaire s'étend même au-delà de cette affaire. La Commission fédérale de régulation des communications demande en effet à la Cour suprême de lier son jugement à la décision qu’elle prendra fin juin concernant une autre plainte similaire déposée à l'encontre de la chaîne Fox. Il s'agit cette fois de mots grossiers employés en direct par les vedettes Cher et Nicole Richie lors de soirées de remises de récompense diffusées en direct sur la chaîne.

Dans le dossier contre Fox plaidé en janvier, la Cour suprême doit décider si le combat contre "l'indécence" à la télévision est toujours justifié. "La décision de la Cour contre Fox pourrait éclairer la résolution de cette affaire", a écrit la FCC dans sa requête au sujet du cas Jackson.

Une illustration du puritanisme américain

Reste que les proportions prises par ces affaires aux Etats-Unis illustrent la prégnance du puritanisme dans les débats de société américains. En France, l’actrice Sophie Marceau avait été victime d’une bretelle de robe capricieuse lors de sa montée de marches à Cannes en 2006. "L’affaire" s’était soldée par un "oups" et un sourire pincé. Avant que la vidéo ne fasse le tour du web.