Le scandale des t-shirts anti-Thatcher

  • A
  • A
Le scandale des t-shirts anti-Thatcher
Des t-shirts anticipant la mort de Margaret Thatcher ont causé l'émoi outre-Manche.@ Maxppp
Partagez sur :

Les conservateurs se sont émus de la vente de ces vêtements anticipant la mort de la "Dame de fer".

Margaret Thatcher a beau avoir quitté le pouvoir il y a plus de vingt ans, l'hostilité à son égard demeure tenace outre-Manche. Lors du dernier rassemblement du Trade Union Congress (TUC), qui rassemble l’ensemble des syndicats britanniques, la vente de t-shirts comportant des messages violemment anti-Thatcher a causé un véritable scandale il y a quelques jours, rapporte le Guardian.

Sur ces vêtements, on peut lire des messages faisant référence à l’état de santé précaire de l'ex-Premier ministre, âgée de 86 ans : "Toute une génération de syndicaliste dansera sur la tombe de Thatcher" ou encore "Hey ho, la sorcière est morte". Sur l’emballage en plastique figure également cette mention : "en cas de mort de Margaret Thatcher, ouvrir le sac et porter le t-shirt immédiatement", indique la BBC.

"Cela me retourne l’estomac"

Pour le député conservateur Conor Burns, interrogé par le Telegraph, ces t-shirts "montrent le côté hideux de la gauche dure qui ne parvient pas à tourner la page après sa défaite face à cette femme remarquable, mais aujourd’hui fragile". Les syndicalistes britanniques accusent en effet Margaret Thatcher, Premier ministre de 1979 à 1990, d’avoir grandement affaibli leur mouvement dans les années 80. Ils ont également encore du mal à digérer sa gestion de la grève des mineurs de 1984-85.

Mercredi, le député conservateur Andrew Griffith en a remis une couche, assurant : "cela me retourne l’estomac de penser que quelqu’un a hâte de danser sur sa tombe", note le journal local The Burton Mail. Ed Milliband, le leader du parti travailliste, aurait lui aussi condamné ces messages anti-Thatcher. "Personne ne devrait avoir envie de danser sur la tombe de quelqu’un", a ainsi confié son entourage au Telegraph.

12 euros pièce

Vendus 10 livres pièce, soit un peu plus de 12 euros, par un groupe de syndicalistes du Derbyshire, ces t-shirts ont finalement été retiré de la vente la semaine dernière, à la veille du dernier jour du congrès du TUC, à Brighton. Mais d’après le quotidien, des "mugs" (tasses) proclamant "Je déteste toujours Thatcher" étaient toujours en vente jusqu’à la fin du rassemblement.