Arabie saoudite : le roi Abdallah est mort

  • A
  • A
Arabie saoudite : le roi Abdallah est mort
Le roi Abdallah était monté sur le trône en 2005@ Brendan Smialowski/POOL/AFP
Partagez sur :

Le roi est mort d'une pneumonie à l'âge de 90 ans. L'un de ses demi-frères, Salmane, lui succède sur le trône.

L'INFO. Il aura régné dix ans sur l’Arabie saoudite. Le roi Abdallah est mort vendredi, à l'âge de 90 ans. C'est l'un de ses demi-frères, le prince Salmane, qui lui succède sur le trône, a annoncé le palais royal dans un communiqué publié dans la nuit. Son demi-frère, Moqren, a lui été nommé prince héritier. 

Hospitalisé pour une pneumonie. Souffrant d’une pneumonie, Abdallah, qui était âgé d’environ 90 ans, avait été hospitalisé le 31 décembre dernier à Ryad. Son état de santé avait nécessité la mise en place d’un tube pour l’aider à respirer. Il est mort vendredi à 1 heure (23 heures en France jeudi, ndlr) et sera enterré le même jour après les prières de l’après-midi, précise le communiqué officiel. 

Un roi aux manettes d'une puissance pétrolière. Abdallah a su garder la première puissance pétrolière mondiale à l'abri des crises. Lors du printemps arabe, il a consacré plus de 36 milliards de dollars à la création d'emplois, la construction d'unités de logement et aux aides aux chômeurs.

De timides réformes sociales. Mais, tiraillé entre les ailes libérale et conservatrice de la famille royale, il a déçu les attentes des réformateurs, notamment sur la place de la femme dans la société. S'il a organisé, en 2005, les premières élections municipales partielles et accordé aux femmes le droit de vote au prochain scrutin de 2015, celles-ci ne peuvent toujours pas conduire.

>> LIRE AUSSI - Arabie Saoudite : les athées considérés comme "potentiels terroristes"

Son action contre l'EI. Sous son règne, l'Arabie saoudite a rejoint la coalition internationale et participé aux raids contre les djihadistes actifs du groupe Etat islamique (EI) aux portes du royaume, face à la montée en puissance de l’organisation terroriste. 

>> LIRE AUSSI - L’Arabie Saoudite construit un "mur" pour contrer l'Etat islamique

Issu de la dynastie des Al-Saoud. Abdallah d'Arabie saoudite était, comme les quatre souverains qui l'ont précédé, fils du roi Abdel Aziz, fondateur de la dynastie des Al-Saoud qui a donné son nom au pays, et qui eut au total 45 fils. Il était monté sur le trône en 2005. Son demi-frère Salmane, âgé de 79 ans et qui avait été nommé prince héritier en juin 2012, est donc le nouveau roi. Un autre de ses demi-frères, Moqren, devient donc le prince héritier. Né en 1945, il est le plus jeune fils de Abdelaziz al-Saoud.

L'émotion d'Obama. Peu après l'annonce de la mort du roi Abdallah, le président américain Barack Obama a rendu hommage à son allié géopolitique, saluant un ami précieux et un dirigeant "sincère" ayant pris des décisions courageuses dans le processus de paix au Moyen-Orient. "Il a toujours été un dirigeant sincère ayant le courage de ses convictions", a déclaré Barack Obama dans un communiqué, décrivant "une véritable amitié chaleureuse" avec le roi Abdallah. 

L’hommage de François Hollande, qui se rendra sur place.  Le chef de l'Etat français a également "salué la mémoire d'un homme d'Etat, dont l'action a profondément marqué l'histoire de son pays et dont la vision d'une paix juste et durable au Moyen-Orient reste plus que jamais d'actualité". François Hollande se rendra en Arabie saoudite, à une date qui reste à déterminer, pour y "présenter ses condoléances", a indiqué vendredi l'Elysée.

>> LIRE AUSSI - Hollande en visite "politique" à Jeddah