Le retour de Barack Obama à la vie publique

  • A
  • A
Le retour de Barack Obama à la vie publique
L'ancien président Barack Obama écoutent des étudiants pendant une conférence à l'université de Chicago. @ AFP
Partagez sur :

Près de cent jours après son départ de la Maison Blanche, l’ancien président des Etats-Unis a fait sa rentrée publique devant des étudiants de Chicago, évitant toute référence à Donald Trump. 

Retour sur le sol américain pour le 44e président des Etats-Unis, après avoir écumé les mers du Sud, les Caraïbes et la Polynésie. Barack Obama a fait sa rentrée publique lundi à Chicago, ville qu’il a représentée au Sénat pour une conférence avec des étudiants de l’université, sans faire référence à son successeur, alors que Donald Trump aura repris le flambeau depuis 100 jours le 29 avril prochain. 

Pas un mot sur Donald Trump. L’ancien chef d’Etat, âgé de 55 ans, a été accueilli par une standing ovation de près de 500 étudiants dans un auditorium de l'Université de Chicago, où il a été professeur de droit constitutionnel. "Il s'est passé des choses en mon absence?", a-t-il ironisé. Mais il n'a pas prononcé une parole sur son successeur, même de manière détournée, et aucune question ne lui a été posée sur Donald Trump. Certains étudiants étaient d’ailleurs déçus qu’il n’ait pas parlé de lui.

L'engagement des jeunes en politique. Il est ensuite revenu sur la cause qu'il avait choisie pour la suite de sa vie publique : encourager une nouvelle génération d'Américains à s'engager en politique. "La chose la plus importante que je puisse faire est d'aider à préparer la prochaine génération de leaders à prendre le relais pour tenter de changer le monde", a-t-il déclaré, avant d'animer une conversation avec six jeunes gens assis à ses côtés sur scène, principalement des lycéens et étudiants de Chicago. L'ancien président avait un petit conseil aux jeunes qui l'écoutaient :"Soyez un peu plus circonspects avec vos selfies et vos photos", plaisantant sur le fait qu'il n'aurait peut-être pas été élu président si des photos existaient de sa période de lycée, quand il fumait du cannabis.

Première prise de parole officielle depuis le 20 janvier. Barack Obama n'avait fait aucun discours ni donné aucune interview depuis son départ de la Maison Blanche le 20 janvier. Il a écrit une dizaine de tweets et quelques communiqués, notamment pour défendre sa grande loi sur la santé, menacée par les républicains ou son hommage à Chuck Berry. Mais il s'est abstenu de tout commentaire direct sur l'action du milliardaire républicain.