L'homme qui a précipité sans le vouloir la chute du mur de Berlin est mort

  • A
  • A
L'homme qui a précipité sans le vouloir la chute du mur de Berlin est mort
Partagez sur :

Le responsable est-allemand qui a annoncé par inadvertance la chute du mur du Berlin le 9 novembre 1989, Günter Schabowski, est décédé.

Le responsable est-allemand qui a annoncé par inadvertance la chute du mur du Berlin le 9 novembre 1989, Günter Schabowski, est décédé dimanche à l'âge de 86 ans, ont rapporté des médias.

Disparition quelques jours avant l'anniversaire du 9 novembre. L'ancien porte-parole du comité central du SED, le parti communiste dirigeant en RDA à l'époque, s'est éteint dans la capitale réunifiée de l'Allemagne, a annoncé sa veuve à l'agence DPA. Sa mort est survenue quelques jours avant l'anniversaire de l'ouverture dans la liesse de la frontière entre les deux parties de Berlin. Le 9 novembre 1989, le secrétaire général du SED Egon Krenz informe les principaux dirigeants du régime qu'une nouvelle législation sur les voyages des Allemands de l'Est vient d'être adoptée, après des mois de protestations de masse et un exode croissant vers l'Ouest via la Hongrie.

Ouverture des frontières "tout de suite, immédiatement". A 18h00, Günter Schabowski présente devant la presse internationale les dernières décisions du régime, mais sans mentionner tout de suite l'ouverture des frontières. En réponse à une question, Schabowski lit à voix haute un document annonçant que des visas pour voyager ou émigrer à l'étranger seront délivrés "sans condition" préalable. "A partir de quand ?", demande un journaliste. Schabowski hésite puis improvise: "autant que je sache... tout de suite, immédiatement". Plusieurs correspondants de presse bondissent hors de la salle et l'information crépite sur les fils des agences: "Les Allemands de l'Est peuvent se rendre à l'étranger dès maintenant".

La foule commence à se rassembler devant le poste-frontière de la Bornholmer Strasse, qui relie Berlin-Est à Berlin-Ouest. Mais les gardes-frontières, désorientés, ne savent pas s'ils doivent les laisser passer. A 22h42, la télévision publique de l'Ouest annonce: "Ce 9 novembre est un jour historique. Les portes du Mur sont grandes ouvertes". La foule se précipite vers Berlin-Ouest. Allemands de l'Est et de l'Ouest, euphoriques, tombent dans les bras des uns des autres.