Le président d'Ouzbékistan Karimov dans un état "critique"

  • A
  • A
Le président d'Ouzbékistan Karimov dans un état "critique"
@ SERGEI KARPUKHIN / POOL / AFP
Partagez sur :

La fille du président ouzbek avait déclaré lundi qu'il avait été victime d'une hémorragie cérébrale pendant le week-end. 

Le président septuagénaire Islam Karimov est à la tête de l'Ouzbekistan, pays d'Asie centrale, depuis plus d'un quart de siècle. Après l'annonce de son hospitalisation dimanche, sa fille cadette a confirmé qu'il avait été victime d'une hémorragie cérébrale pendant le week-end et qu'il se trouvait en réanimation. Plusieurs jours plus tard, son état est jugé "critique" par le gouvernement de cette ex-république soviétique d'Asie centrale.

Une "nette" dégradation. "Chers compatriotes, c'est le coeur lourd que nous vous informons que l'état de santé de notre président s'est nettement dégradé et que, selon les médecins, il se trouve dans un état critique", ont expliqué les autorités dans un communiqué publié vendredi sur un site officiel.

Au pouvoir depuis 1989. Ancien dirigeant local du Parti communiste, Karimov est au pouvoir depuis 1989 et préside l'ex-république soviétique d'Asie centrale depuis son indépendance, en 1991. Il a été réélu l'an dernier pour cinq ans avec 90,4% des voix. Karimov, qui n'a pas d'héritier politique désigné, n'a pas de fils. Sa fille aînée, Gulnara, n'est plus apparue en public depuis que plusieurs médias, dont la BBC, ont rapporté en 2014 qu'elle avait été placée en résidence surveillée. Avec 32 millions d'habitants, l'Ouzbékistan est la plus peuplée des ex-républiques soviétiques d'Asie centrale.