Le Premier ministre suédois "surpris" par les déclarations de Trump

  • A
  • A
Le Premier ministre suédois "surpris" par les déclarations de Trump
Stefan Löfven s'est dit "surpris" des déclarations de Donald Trump.@ THIERRY CHARLIER / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre suédois a réagi lundi après les déclarations de Donald Trump sur une supposée attaque en Suède, en se disant "surpris".

Le Premier ministre suédois Stefan Löfven s'est dit "surpris" lundi par les déclarations du président américain Donald Trump liant l'arrivée massive de migrants et une flambée supposée de violence dans le pays scandinave. "J'ai été, comme beaucoup d'autres je crois, surpris par les commentaires faits sur la Suède ce week-end", a déclaré tStefan Löfven lors d'une conférence de presse à Stockholm avec le gouverneur général du Canada, David Johnston. 

"Vérifier toute information". "Regardez ce qui se passe en Allemagne, regardez ce qui s'est passé hier soir en Suède. La Suède, qui l'aurait cru ? La Suède. Ils ont accueilli beaucoup de réfugiés, et maintenant ils ont des problèmes comme ils ne l'auraient jamais pensé", avait déclaré le président américain dans un discours samedi à Melbourne, non loin d'Orlando en Floride. Cette déclaration a suscité une grande perplexité en Suède, où il ne s'était rien passé de grave vendredi. "Nous avons des opportunités, nous avons des défis, nous travaillons pour cela tous les jours. Mais je pense aussi que nous devons tous assumer notre responsabilité d'utiliser les faits correctement, et de vérifier toute information que nous diffusons", a poursuivi Stefan Löfven.

"Qu'est-ce qu'il a fumé ?" L'ancien Premier ministre suédois Carl Bildt s'est pour sa part montré moins diplomate : "La Suède ? Un attentat ? Qu'est-ce qu'il a fumé ?", a-t-il écrit sur Twitter dimanche. "L'année dernière il y a eu environ 50% de meurtres de plus rien qu'à Orlando/Orange en Floride, où Trump s'exprimait l'autre jour, que dans toute la Suède", a-t-il ajouté lundi. Carl Bildt n'a pas cité de source à cette affirmation. Orlando avait été le lieu en juin d'un attentat contre une boîte de nuit gay qui avait fait 49 morts, alors que la Suède connaît une centaine d'homicides par an.