Mort de Michael Brown : un non-lieu pour le policier de Ferguson

  • A
  • A
Mort de Michael Brown : un non-lieu pour le policier de Ferguson
@ Reuters
Partagez sur :

Le policier américain Darren Wilson échappe à toute poursuite judiciaire après la mort d'un jeune Noir qu'il a abattu de six balles début août à Ferguson.

Il ne sera pas poursuivi. Darren Wilson, un policier américain blanc, échappe à toute poursuite judiciaire dans l'affaire de la mort de Michael Brown, un jeune noir qu'il a abattu de six balles à Ferguson, dans le Missouri, au mois d'août.

Wilson, responsable mais pas coupable. Après trois mois de délibérations d'un jury populaire, le procureur Robert McCulloch a fait cette annonce : "Le devoir d'un grand jury est de séparer les faits de la fiction", a-t-il déclaré à la presse, les jurés "ont déterminé qu'il n'y a pas de raison suffisante d'intenter des poursuites contre l'officier Wilson". Le magistrat a cependant affirmé qu'il "n'y a pas de doute que l'agent Wilson a causé la mort" de l'adolescent. 

Les douze jurés, neuf Blancs et trois Noirs, ont mené une instruction "complète et profonde", entendu une soixantaine de témoins 70 heures durant, examiné des centaines de photos et d'éléments à charge et écouté trois médecins légistes.

De nouvelles échauffourées. De violentes échauffourées ont éclaté lundi soir dans les rues de Ferguson, après la décision du grand jury populaire, comme l'a constaté la correspondante d'Europe 1 aux Etats-Unis. "Pas de justice, pas de paix", ont scandé les manifestants dans cette banlieue de St. Louis. Le gouverneur du Missouri Jay Nixon avait décrété l'état d'urgence quelques jours plus tôt, déployé la garde nationale et renforcé les effectifs de police en prévision de possibles échauffourées.



Ferguson : Darren Wilson ne sera pas poursuivipar Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Être noir aux Etats-Unis, l'inégalité raciale en chiffres

De Seattle à New York, en passant par Chicago et Los Angeles, des milliers d'Américains sont descendus dans les rues lundi soir. Du faux sang a été jeté sur Bill Bratton, le chef de la police new-yorkaise, lors de son déplacement à Times Square.

Déception. La famille de Michael Brown s'est, pour sa part, déclarée "profondément déçue" par la décision du grand jury, tout en appelant au calme. Les avocats ont quant à eux déploré une décision qu'ils jugent "injuste". Le président Barack Obama, ainsi que son ministre de la Justice, ont également pris publiquement la parole pour exhorter les habitants de la ville à réagir dans le calme. La police a été invitée à agir avec retenue.