Le père de Meghan Markle ne pourra pas se rendre au mariage royal

  • A
  • A
Le père de Meghan Markle ne pourra pas se rendre au mariage royal
Selon TMZ, le père de Meghan Markle a fait une crise cardiaque il y a quelques jours. @ AFP
Partagez sur :

Le père de l'ex-actrice américaine va se faire opérer du cœur et ne pourra pas être présent samedi au mariage de sa fille, a annoncé le site TMZ. 

À trois jours du mariage royal, le père de Meghan Markle a affirmé à un média américain qu'il ne pourrait pas assister aux noces de sa fille et du prince Harry, car il dit devoir subir une opération du cœur mercredi.

Une opération du cœur. Les médecins vont "déboucher" des artères, "réparer les dégâts et installer un stent là où il le faudra", a confié Thomas Markle, 73 ans, au site spécialisé dans les informations sur les célébrités TMZ. "Thomas Markle ne va donc pas mener sa fille vers l'autel samedi et il ne se rendra pas en Angleterre", écrit TMZ.

Conduite à l'autel par sa mère ? Cette annonce fait suite à une période d'interrogations quant à la présence de Thomas Markle au mariage, qui ont quelque peu enrayé la communication parfaitement rodée de la famille royale. Cette dernière ne répondait plus aux sollicitations mardi. La mère de Meghan Markle, Doria Ragland, 61 ans, devrait elle être bien présente lors de la cérémonie et pourrait conduire sa fille à l'autel selon plusieurs médias.

D'abord une question de photos. Tout avait commencé lundi soir après un article de TMZ, déjà, affirmant que le père de la promise avait décidé de ne pas venir à la noce, le 19 mai, pour ne pas embarrasser sa fille après s'être mis en scène dans des photos vendues aux paparazzi. Mais selon lui, Meghan avait assuré ne pas lui en vouloir. C'était "stupide" de faire ces photos, a-t-il reconnu auprès de TMZ, ajoutant : "Bien sûr, je la conduirai à l'autel. C'est un moment historique. Je voudrais faire partie de l'histoire".

Puis des problèmes de cœur. Mais il a ensuite déclaré à TMZ avoir été hospitalisé à la suite d'intenses douleurs à la poitrine, et qu'il ne se rendrait en Angleterre qu'avec le feu vert de ses médecins. Le septuagénaire avait précisé que ces derniers l'avaient prévenu que son cœur était "gravement endommagé" après un infarctus il y a une semaine.

"Je déteste l'idée de manquer un des plus grands moments de l'histoire et de ne pas pouvoir mener ma fille à l'autel", avait-il déclaré, soulignant que l'ex-actrice américaine avait tenté de lui téléphoner lundi et lui avait envoyé des SMS s'inquiétant de sa santé.

Un porte-parole du palais de Kensington, résidence officielle du prince Harry, s'était contenté lundi soir de demander "compréhension" et "respect" dans cette "situation difficile". Mais il avait refusé d'indiquer si Thomas Markle serait présent au mariage.

Un sujet qui désintéresse les Britanniques. Par ailleurs, une majorité de Britanniques semblait toutefois bien loin de ces préoccupations : selon un sondage YouGov publié mardi, 66% ne sont pas intéressés par le mariage du fils de la princesse Diana, 33 ans, et de l'Américaine de 36 ans.