Le parquet sud-coréen va convoquer l'ex-présidente Park

  • A
  • A
Le parquet sud-coréen va convoquer l'ex-présidente Park
Le parquet va décider mercredi du "moment où il faudra convoquer l'ancienne présidente Park et l'informer". @ STR / YONHAP / AFP
Partagez sur :

L'ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-Hye va être convoquée par le parquet en tant que suspecte, dans le cadre d'un vaste scandale de corruption. 

Le parquet sud-coréen va convoquer l'ancienne présidente Park Geun-Hye, dont la destitution vient d'être validée par la plus haute instance judiciaire dans le cadre d'un vaste scandale de corruption, a rapporté mardi l'agence de presse Yonhap.

"Convoquée en tant que suspecte". "Nous allons décider mercredi du moment où il faudra convoquer l'ancienne présidente Park et l'informer", a dit le porte-parole du Bureau des procureurs du district central de Séoul. "Elle sera convoquée en tant que suspecte".

Destituée en décembre. La Cour constitutionnelle a confirmé vendredi la destitution de Mme Park, emportée par un méga scandale de corruption qui a paralysé le pouvoir pendant de long mois. Elle a perdu du même coup l'immunité présidentielle qui la protégeait d'éventuelle poursuites. Cette affaire à tiroirs est centré sur la confidente secrète de Park, Choi Soon-Sil, elle-même jugée pour avoir soutiré des millions de dollars à de grands groupes industriels comme le géant Samsung.

Park Geun-Hye, 65 ans, avait été destituée le 9 décembre par l'Assemblée nationale, qui lui reprochait sa complicité avec Mme Choi. Des millions de Sud-Coréens étaient descendus dans la rue pour réclamer son départ.