Le parlement britannique dit oui aux frappes en Syrie contre Daech

  • A
  • A
 Le parlement britannique dit oui aux frappes en Syrie contre Daech
@ NIKLAS HALLE'N / AFP
Partagez sur :

Le Parlement britannique a voté mercredi soir à une confortable majorité pour des frappes aériennes contre le groupe Etats islamique (EI) en Syrie.

Le Parlement britannique a voté mercredi soir à une confortable majorité pour des frappes aériennes contre le groupe Etats islamique en Syrie. Le vote a été acquis par 397 voix pour, 223 voix contre, avec une majorité de 174, montrant que de nombreux députés travaillistes avaient joint leur vote à ceux des députés conservateurs du Premier ministre David Cameron.

Dix heures de débat. Le vote s'est déroulé après plus de dix heures d'un débat passionné, dans une chambre bondée. Le Premier ministre conservateur David Cameron avait ouvert le débat en plaidant pour que le pays prenne ses responsabilités et soutienne ses alliés, en particulier la France, sous le choc des attentats à Paris qui ont fait 130 morts le 13 novembre.

"Répondre à l'appel de nos alliés". Le Premier ministre conservateur David Cameron avait ouvert le débat en plaidant pour que le pays prenne ses responsabilités et soutienne ses alliés, en particulier la France, sous le choc des attentats à Paris qui ont fait 130 morts le 13 novembre.

"Nous devons répondre à l'appel de nos alliés. L'action que nous proposons est légale, nécessaire et c'est la bonne chose à faire pour la sécurité de notre pays", a-t-il martelé. Selon lui, la contribution militaire du pays pourrait "faire une vraie différence", grâce à l'utilisation de missiles Brimstone notamment.

Des frappes peut-être dès jeudi. Selon le ministre des Affaires étrangères Philip Hammond, interrogé sur Channel 4, les frappes devraient intervenir "très rapidement (...) probablement pas ce soir, mais peut-être dès demain soir", les avions britanniques effectuant déjà des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie.

"La bonne décision" selon Cameron. Le vote du Parlement britannique en faveur de frappes aériennes contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie "est la bonne décision pour préserver la sécurité du pays", a réagi mercredi soir le Premier ministre David Cameron. "Le Parlement a pris la bonne décision pour préserver la sécurité du pays --l'action militaire en Syrie fait partie d'une stratégie plus large", a-t-il souligné sur Twitter.