Le pape François serait-il borné ?

  • A
  • A
Le pape François serait-il borné ?
Partagez sur :

INTERVIEW - Pour le Père Federico Lombardi, porte-parole du pape, ce dernier "n'aime pas être considéré comme une star".

"Il vit avec une grande simplicité, mais il n'aime pas être considéré comme une star", prévient le père Federico Lombardi, porte-parole du Pape, invité jeudi matin sur Europe 1 pour évoquer la première année de pontificat de François.



"Spontané dans son contact avec les foules". "Il l'a dit dans une interview très récente : "Me considérer comme une star ou Superman, je le prends comme une offense, ce n'est pas cohérent avec mon esprit de mission évangélique", a-t-il rappelé. le porte-parole du souverain pontife a évoqué un homme "spontané dans son contact avec les foules".

"Il l'était déjà au début : il avait une expérience pastorale énorme, alors il pouvait être très spontané. Mais quand même, je pense que dans les audiences, on voit qu'il est vraiment heureux de rencontrer les personnes. Il y a toujours plus de spontanéité dans ce geste", a-t-il insisté.

La positive attitude... Le père Federico Lombardi a également confié que le pape François était "très direct, très simple dans les relations. On peut lui poser des questions très directement, il répond très rapidement, sans gêne, et il dit immédiatement ce qu'il pense. La question, c'est qu'il est un peu difficile à prévoir !", a-t-il raconté.

... ou mauvais caractère ? Le porte-parole du Vatican a également évoqué un souverain  pontife décidé. "Il est une personne très décidée ! Quand il a pris une décision, on voit qu'il n'est pas facile de la discuter, de la changer", a-t-il estimé au micro d'Europe 1, soulignant que le pape avait "du caractère naturellement : il sait ce qu'il veut, et quand il a décidé il marche. C'est positif pour le gouvernement naturellement, mais surtout si vous êtes d'accord avec la décision, sinon ça donne quelques problèmes".

Un pape pas comme les autres. Ce proche du pape a confié qu'il était parfois difficile de suivre le pape qui prend "des initiatives très libres et quelquefois surprenantes". "Le Pape nous dit qu'il cherche une réforme de l'Eglise qui est surtout la réforme de la mission, qui est la réforme de suivre l'Evangile, et être missionnaire et ne pas penser à soi-même mais à ceux qui ont plus de besoins, les pauvres, les marginaux, ceux qui souffrent de l'injustice. Ça c'est la vraie réforme de l'attitude missionnaire de l'Eglise", a-t-il détaillé.

sur le même sujet, sujet,

ANNIVERSAIRE - Pape François : "cher journal, un an déjà…"

MEDIA - Fan du pape François, ce magazine est fait pour vous

UN AN APRES - A quoi ressemble la nouvelle vie de Benoît XVI ?

COUTUME - Le pape François voyagera avec un passeport argentin

VIE PAPALE - Non, personne n'a forcé Benoît XVI à démissionner