Le pape en Suède pour consolider l'entente avec les protestants

  • A
  • A
Le pape en Suède pour consolider l'entente avec les protestants
Le pape François a quitté Rome lundi matin pour la Suède, une visite en partie critiquée au Vatican. @ TIZIANA FABI / AFP
Partagez sur :

Pour le 500e anniversaire de la création du protestantisme, le pape François prononcera une homélie lundi en Suède et participera à une "prière commune". 

Le pape François se rend lundi matin en Suède pour commémorer côte à côte avec les protestants le 500e anniversaire de la Réforme de Martin Luther, une participation hautement symbolique qui vient consolider 50 ans d'efforts en vue d'une délicate réconciliation.

Luther, excommunié en 1517 pour ses "95 thèses". Le 31 octobre 1517, le moine catholique allemand Martin Luther s'en prend au commerce par le pape des "indulgences", pour le pardon des péchés et un accès facilité au paradis, placardant ses "95 thèses" sur la porte d'une chapelle de Wittenberg, près de Berlin. Il fut excommunié et cette rupture entraîna des guerres religieuses sanglantes dans les décennies suivantes.

Une venue critiquée au sein même du Vatican. La présence du pape au coup d'envoi d'une année complète d'événements autour de Luther suscite l'enthousiasme de tous ceux qui prônent l'unité des chrétiens dans un monde de plus en plus sécularisé. Mais elle fait grincer les dents des plus conservateurs. En début d'année, le gardien du dogme au Vatican, le cardinal allemand Gerhard Ludwig Müller, avait estimé qu'il n'y avait "aucune raison de célébrer" la Réforme, qui "mena à la rupture du christianisme occidental".

Une "prière commune" travaillée depuis trois ans. Les événements programmés lundi dans le sud de la Suède ont été sobrement appelés "commémoration commune" et non pas "célébration". "Luther a fait un grand pas pour mettre Dieu dans les mains du peuple", souligne le pape, à propos du réformateur qui traduisit la Bible en allemand. L'homélie lundi, dans la cathédrale luthérienne de Lund, de l'imprévisible pape argentin sera scrutée de près, tout comme celle de l'évêque luthérien Mounib Younan, palestinien et président de la Fédération luthérienne mondiale. La liturgie de cette "prière commune" a été soigneusement négociée par des experts trois ans à l'avance. Le pape se trouvera au côté du primat de l'Eglise luthérienne de Suède, Antje Jackelen, première femme à occuper la prestigieuse chaire d'archevêque en la cathédrale d'Uppsala.


Protestants/catholiques, différences et points communs. Les protestants ne pratiquent pas le culte de la Vierge Marie et des saints, Dieu seul pouvant être vénéré. Et ils n'admettent pas bien sûr le principe hiérarchique de l'Église romaine et donc l'autorité du pape. En revanche, protestants et catholiques ont en commun le baptême. Et l'eucharistie, en lui attachant toutefois une symbolique différente, ce qui empêche les couples mixtes catholiques/protestants de prendre part librement à la célébration de la communion dans l'une ou l'autre église.