Le Nevada autorise la "Google car" sans pilote

  • A
  • A
Le Nevada autorise la "Google car" sans pilote
Dix "Google car" sans pilote sont en circulation dans le Nevada.@ Handout . / Reuters
Partagez sur :

Le géant du numérique teste depuis un an une voiture capable de se conduire seule.   

Google a-t-il résolu le problème du capitaine de soirée ? Le géant américain du numérique a conçu une voiture capable de se piloter toute seule. Et depuis lundi, elle a officiellement le droit de circuler dans le Nevada, aux Etats-Unis. L’Etat vient d’accorder à ce bijou technologique sa première plaque d’immatriculation.

Cette Toyota Prius du futur est équipée de caméras vidéo, de radars, d'un capteur laser et de système GPS qui ne lui permettent rien de moins que de percevoir le trafic environnant et atteindre sa destination toute seule.

Six voitures à l’essai depuis un an

Sa plaque d'immatriculation -le symbole "infini" suivi des chiffres 001- est rouge, pour être facilement identifiable par la police ou le public. "J'ai eu le sentiment qu'utiliser le symbole +infini+ était la meilleure manière de représenter la voiture du futur", explique le responsable du département des véhicules motorisés du Nevada, qui espère ainsi attirer Google pour développer, tester et fabriquer ces véhicules automatiques à l'avenir.

La voiture est testée depuis 2011 dans les zones arides du Nevada, sur des autoroutes et des routes nationales. "Mais aussi sur les artères très fréquentées de Las Vegas et notamment sur le fameux ‘strip’, le boulevard bordé de nombreux casinos", renseigne France info. Six voitures étaient ainsi à l’essai depuis un peu moins d’un an. Dix sont maintenant en circulation.

Bientôt des modèles BMW et Audi ?

La voiture ne sera pas pour autant livrée à elle-même tout de suite. La loi du Nevada oblige en effet deux personnes à se trouver dans cette voiture pendant qu’elle roule. "Avant de lancer la production en masse de véhicules avec conduite automatique (le but avoué de Google étant de commercialiser ces voitures pour le grand public), la firme doit encore apporter la preuve aux autorités que sa voiture est plus sûre qu'un véhicule conduit manuellement par un individu lambda. Elle devra donc faire ses preuves et, pour cela, Google prévoit de franchir le seuil du million de miles roulés par ses véhicules sans pilote", explique le site PCWorld. Pour l’heure, les voitures sans pilotes ont parcouru 250.000 miles.

Pour l’heure, le modèle de la Toyota Prius est unique. Mais, selon France info, d’autres fabricants testent des engins sans chauffeur, comme BMW et Audi. Interrogé par la chaîne américaine ABC, General Motors affirme également que ce type de véhicules devrait se démocratiser d’ici à 2020.