Le naufragé du Pacifique, héros ou imposteur ?

  • A
  • A
Le naufragé du Pacifique, héros ou imposteur ?
La naufragé du Pacifique a retrouvé sa famille mardi.@ CNN
Partagez sur :

MIRACLE OU SUPERCHERIE - Le doute plane toujours sur l'histoire incroyable de José Salvador Alvarenga.

De retour. Après treize mois sur l'eau, le voilà de retour sur sa terre natale. Le naufragé salvadorien José Salvador Alvarenga a retrouvé ses parents et sa fille à l'hôpital où il a passé la nuit de mardi à San Salvador. Il a été retrouvé le 30 janvier sur les îles Marshall et affirme avoir dérivé 13 mois seul dans l'océan Pacifique. De retour dans son pays, il a été accueilli en héros national.

Retrouvailles. A l'issue d'un voyage de quasiment deux jours depuis les îles Marshall, Alvarenga a été transporté en ambulance dès sa descente d'avion dans la capitale salvadorienne à l'hôpital de Santa Tecla, à 12 km à l'ouest de San Salvador, où il a été pris en charge par une équipe médicale. Sur les coups de minuit, le rescapé de 37 ans, rasé de frais, les cheveux courts et les joues rondes, a reçu la visite de ses parents Maria Julia Alvarenga et Ricardo Orellana, ainsi que de sa fille Fatima, âgée de 14 ans. Vêtu d'un peignoir bleu, Alvarenga, qui n'avait pas vu ses proches depuis huit ans, les enlacés, allongé sur son lit d'hôpital.



Ce sont les médecins qui lui donneront l'autorisation de rejoindre son petit village côtier de Garita Palmera, à 120 km au sud-ouest de la capitale."Il est arrivé dans un état stable. Mais nous devons l'examiner", a déclaré la vice-ministre de la Santé Violeta Menjivar, qui a accueilli le naufragé mardi à l'aéroport de San Salvador, en compagnie du ministre des Affaires étrangères.

Héros national.  Quelques minutes après sa descente d'avion, le naufragé, reçu sous les applaudissements, est brièvement apparu devant les caméras et les objectifs des journalistes. Il n'a fait aucune déclaration. Lundi, les proches de José ont décoré leur modeste maison de briques peinte en vert avec des ballons et des branches de palmier, comme il est de coutume pour les grands événements. Un office religieux a également été organisé en son honneur.

Salvador rescapé

© Capture d'écran Diario Co Latino

Doutes. José Alvarenga, un migrant clandestin, a raconté être parti du Mexique pour pêcher le requin en décembre 2012, avant de s'égarer après une avarie de moteur sur son bateau. Il est réapparu 13 mois plus tard aux îles Marshall, à 12.500 km de son point de départ. Il a été retrouvé en haillons, amaigri, barbu et les cheveux longs, les genoux éraflés. Il affirme avoir survécu en mangeant des oiseaux, des poissons et en buvant du sang de tortue ainsi que son urine. Le récit du survivant laisse dubitatifs des spécialistes.

Au Salvador, petit pays pauvre d'Amérique centrale, le sujet est sur toutes les lèvres."Nous le recevons avec fierté. C'est un grand combattant qui a vaincu l'immense adversité qu'il a dû affronter (...) C'est pour cela que le présenterons en exemple de force et de ténacité lors de nos opérations de secours", a déclaré le directeur de la Protection civile du pays, Jorge Meléndez.