Le mystère des Belges tués au Cameroun
Dans les rues de Yaounde au Cameroun. © MAX PPP

La Belgique enquête sur le décès inexpliqué de 10 de ses ressortissants partis chercher l'amour.

Ils pensaient avoir trouvé l'amour au Cameroun. Ils n'en sont jamais revenus. Dix Belges seraient morts dans des conditions suspectes au Cameroun depuis 2005 : ils auraient été empoisonnés par leur future femme, rencontrée sur Internet. Le parquet fédéral belge a ouvert une enquête.

10 hommes qui ne se connaissent pas, morts en 5 ans

C'est une note diplomatique en provenance de Yaoundé, la capitale du Cameroun, qui a alerté les autorités belges en février, indique le site rtl.be. Elle rapportait neuf décès suspects. Depuis, un cas supplémentaire a été ajouté à la liste. Les décès s'étalent sur cinq ans et ce qui étonne les enquêteurs, c'est que les victimes ne se connaissaient pas.

Mickaël est l'une des victimes. En 2005, il voulait commencer une nouvelle vie, raconte La Dernière Heure. Il avait trouvé l'âme soeur au Cameroun sur un site web : Nadège, une Camerounaise de 25 ans, lui avait proposé un travail et un appartement sur place. Le jeune homme a donc quitté la Belgique avec ses vaccins à jour et ses économies en poche.

"Elle lui faisait manger des racines qu'elle ramassait"

Une fois sur place, il a épousé la jeune femme dans la forêt selon des rites traditionnels. Le jeune homme a alors appelé son père pour lui raconter : "il nous a dit qu'elle lui faisait manger énormément de plantes et de racines qu'elle ramassait au bord de la route", explique Willy sur Europe 1.

Trois jours plus tard, la famille de Mickaël a appris le décès du jeune homme. Une autopsie a alors été pratiquée : elle révèle que "la rate était explosée et le foie avait triplé de volume", précise le père de Mickaël. La piste de l'empoisonnement est fortement privilégiée.