Le monde en 2030 vu par la CIA

  • A
  • A
Le monde en 2030 vu par la CIA
Les premières ébauches des prévisions de la CIA sur l’état du monde dans deux décennies présentent trois scénarios possibles et n’incitent guère à l’optimisme.@ Reuters
Partagez sur :

Les différents scénarios imaginés par l’agence de renseignement américaine sont bien sombres.

Elles s’intitulent "Global Trends 2030". Les premières ébauches des prévisions de la CIA sur l’état du monde dans deux décennies présentent trois scénarios possibles et n’incitent guère à l’optimisme.  Ces trois scénarios envisagés sont celui du "retour en arrière" (reverse engines), de la "coopération" (fusion) ou de la "désintégration" (fragmentation), comme le rapporte le journal Le Monde dans son supplément Géo et Politique daté de samedi.

Désintégration, conflits ou… nouvel âge d’or ?

Parmi les trois scénarios imaginés, celui de la "désintégration" est considéré par leurs auteurs comme le plus probable. Cette prévision imagine à l’horizon 2030 un monde inégalitaire où l’Occident s’est affaibli au profit de l’Asie, avec un risque important de conflit interétatique. Bref, un monde au bord du gouffre.

Le deuxième scénario, celui du "retour en arrière", annonce un retour à l’instabilité du début du XXe siècle, avant que l’hégémonie américaine ne s’exerce sur la planète. Selon cette prévision, les Etats-Unis ne parviennent pas à s’extirper de leurs difficultés économiques et perdent peu à peu leur leadership sur la scène internationale. S’en suivent de nombreuses tensions géopolitiques en Asie et au Proche-Orient, avec de nombreux risques de conflits.

Le dernier scénario, le seul à présenter l’avenir sous un jour optimiste, imagine un monde fraternel dominé par la Chine et les Etats-Unis. La collaboration des deux géants signerait l’avènement d’un nouvel âge d’or des relations internationales. Un scénario certes idyllique, mais qui, de l’avis des spécialistes, semble assez peu réaliste.

Une version définitive attendue en novembre

Pour les élaborer ces scénarios, les prévisionnistes du NIC ont anticipé des révolutions technologiques tels que la généralisation des OGM, le clonage humain ou l’amélioration artificielle des performances cérébrales, comme le détaille le journal Le Monde. Des estimations sur les données démographiques ou énergétiques de la planète en 2030 ont également été prises en compte. La version finale des Globals Trends 2030, devrait être publiée fin novembre, après les élections présidentielles américaines.