Le ministre afghan de la Santé agressé à coup de seringue

  • A
  • A
Le ministre afghan de la Santé agressé à coup de seringue
La toxicomanie est un problème de santé publique majeur en Afghanistan.@ MASSOUD HOSSAINI / AFP
Partagez sur :

Le ministre afghan de la Santé a été "égratigné" à l'épaule d'un coup de seringue administré par un héroïnomane.

Être ministre afghan de la Santé n'est pas un métier de tout repos. Alors qu'il supervisait une opération destinée à déloger les toxicomanes d'un lieu où ils ont l'habitude de se rassembler à Kaboul, Ferozuddin Feroz, le ministre, a été "égratigné" à l'épaule d'un coup de seringue.

"Il a profité de l'obscurité". Le ministre, Ferozuddin Feroz, "va bien, il n'a pas contracté le VIH et a repris le travail", a déclaré Mohammad Ismaïl Kawoosi, un haut responsable du ministère de la Santé au sujet de cette agression survenue dimanche soir. Ni l'identité de l'agresseur, ni les pathologies dont il pourrait souffrir n'ont été rendues publiques.

En revanche, le ministère a confirmé qu'il s'agissait d'un homme dépendant à l'héroïne qui a "profité de l'obscurité pour attaquer le ministre à l'épaule à l'aide d'une seringue". "Heureusement, le ministre portait un manteau épais et n'a reçu qu'une égratignure", a poursuivi Mohammad Ismaïl Kawoosi.
Camp de traitement. Le ministre de la Santé supervisait une opération visant à déloger les toxicomanes. Ces derniers sont ensuite conduits vers Camp Phoenix, une ancienne base américaine, pour y être traités. Jusqu'ici, l'opération, qui a commencé il y a deux semaines, a permis d'envoyer "entre 5 et 600 personnes" à Camp Phoenix, selon Mohammad Ismaïl Kawoosi.

Premier producteur d'opium. La toxicomanie est un problème de santé publique majeur en Afghanistan, premier producteur d'opium au monde. Selon le ministère de la Santé, le nombre d'utilisateurs de drogues est passé de 1,6 million en 2012 à 3 millions en 2014, pour une population de 30 millions d'habitants. Les opiacés, dont l'opium et l'héroïne, sont les stupéfiants les plus utilisés.