Le Labour revient dans le jeu, sans Brown

  • A
  • A
Le Labour revient dans le jeu, sans Brown
@ REUTERS
Partagez sur :

Gordon Brown a évoqué des tractations avec les Libéraux Démocrates. Et annoncé son départ.

Le Parti travailliste de retour dans les négociations et Gordon Brown sur le départ. C’est le scénario que le chef du Labour, et Premier ministre sortant, a esquissé lundi, quatre jours après les élections législatives en Grande-Bretagne.

"Des discussions formelles"

Nick Clegg, le patron des Libéraux démocrates, "vient de nous faire savoir que tout en voulant poursuivre son dialogue avec les conservateurs, il souhaite désormais des discussions formelles avec le Labour", a confié Gordon Brown à la presse.

Aucune majorité absolue n’est sortie des urnes la semaine dernière et les négociations entre les conservateurs et les Libéraux démocrates pour former un nouveau gouvernement semblent patiner. D’où les annonces de Gordon Brown.

Brown prêt à partir en septembre

Et pour mettre toutes les chances du côté du Labour, le Premier ministre sortant a mis dans la balance sa démission. "En tant que chef de parti, je dois accepter qu'il y ait un jugement sur moi", a expliqué Gordon Brown dans une déclaration solennelle sur le perron du 10 Downing Street. "J'ai donc l'intention de demander au Parti travailliste d'enclencher le processus nécessaire pour organiser une élection pour le leadership", a-t-il ajouté. Il pourrait quitter le Labour d'ici septembre prochain.

Le départ de Gordon Brown est "important dans une transition en douceur vers un gouvernement stable", a aussitôt commenté Nick Clegg. Avant les élections, ce dernier avait indiqué qu’il était prêt à travailler avec les travaillistes. A l’exception de leur chef, Gordon Brown. Il a visiblement obtenu gain de cause.