Le jour où Castro a offert une île à Guy Roux

  • A
  • A
Le jour où Castro a offert une île à Guy Roux
Guy Roux a également décliné le cigare offert par Fidel Castro.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

"Son objectif était d'avoir un entraîneur pour que les enfants cubains se transforment en joueurs de football", raconte l'ancien entraîneur Guy Roux, aujourd'hui consultant pour Europe 1.

"Il m'a dit : 'Si en deux ans tu les fais jouer au football au lieu du baseball, je te donne une île'." Pour mener sur les terrains de sport sa lutte anti-impérialiste, Fidel Castro souhaitait recruter l'ancien entraîneur français Guy Roux. "Son objectif était d'avoir un entraîneur pour que les enfants cubains qui jouaient au baseball et au football américain se transforment en joueur de foot européen, parce que ça l'énervait que ses gamins jouent des sports américains", a expliqué samedi Guy Roux, aujourd'hui consultant pour Europe 1. "Bon, je n'ai pas accepté."

Entendu sur Europe 1
Bien sûr, il a voulu m'offrir un cigare.

"Il m'est apparu comme très sympathique", se rappelle Guy Roux, quelques heures après l'annonce du décès de l'ancien dirigeant cubain, mort à 90 ans. "Maintenant, je ne suis pas ignorant du reste", précise-t-il. Arrivé au pouvoir à la Havane en 1959, fort d'une révolution menée aux côtés de Che Guevara, le "Lider Maximo" vouait une passion à la pratique sportive. Pratiquant, il se servait également du sport à des fins politiques.

"Bien sûr, à la fin, il a voulu m'offrir un cigare mais je n'ai jamais fumé de ma vie", se souvient également Guy Roux. "C'est dommage pour cette occasion-là." Guy Roux, l'homme qui a refusé une île et un cigare cubains.