Le Japon fâché par un dessin du Canard enchaîné

  • A
  • A
Le Japon fâché par un dessin du Canard enchaîné
@ Le Canard Enchaîné
Partagez sur :

La caricature qui fait référence à Fukushima a froissé les autorités. Une plainte est envisagée.

La polémique. Au Japon, on ne plaisante pas avec les caricatures. Les autorités envisagent même une plainte contre le Canard enchaîné. En cause, un dessin signé Cabu représentant deux maigres sumotori, avec soit un bras soit une jambe en plus, sur fond de centrale nucléaire dévastée et d'allusion aux futurs jeux Olympiques de Tokyo. Le croquis est accompagné du commentaire suivant : "Marvellous ! Grâce à Fukushima, le combat de sumos est devenu discipline olympique..."

canard-enchaine

"Extrêmement regrettable". "Ce genre de caricatures blesse les sinistrés de la catastrophe du 11 mars 2011 et véhicule des informations fausses sur le problème de l'eau radioactive à la centrale Fukushima Daiichi. C'est extrêmement regrettable", a réagi le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga. 3Nous avons l'intention d'adresser un message de protestation au Canard Enchaîné via l'ambassade du Japon à Paris", a-t-il ajouté.

Un précédent. Une autre boutade de second degré avait déjà choqué les Nippons il y a un peu moins d'un an lorsque, dans son émission de divertissement "On n'est pas couchés sur France 2, Laurent Ruquier avait mis à l'écran un photo-montage montrant le gardien de but de l'équipe japonaise de football, Eiji Kawashima, avec quatre bras. L'animateur expliquait que c'était l'"effet Fukushima". Cette allusion suivait la défaite de la France face au Japon lors d'un match amical. Le directeur de France 2 avait alors dû présenter ses "regrets" au Japon.