Le gouvernement syrien refuse toute trêve à Alep sans un retrait des rebelles

  • A
  • A
Le gouvernement syrien refuse toute trêve à Alep sans un retrait des rebelles
La ville d'Alep est la cible de nombreux bombardements.@ GEORGES OURFALIAN / AFP
Partagez sur :

Lundi soir, Moscou et Pékin avaient mis leur véto sur une résolution de l'ONU pour une trêve à Alep.

Le régime syrien refuse toute trêve à Alep ne prévoyant pas le départ des rebelles de la métropole septentrionale contrôlée désormais en grande partie par l'armée, a annoncé mardi le ministère des Affaires étrangères à Damas.

La Syrie ne veut pas de cessez-le feu. "La Syrie ne laissera pas ses citoyens dans l'est d'Alep otages des terroristes et fera tout son possible pour les libérer. Elle refuse donc toute tentative (...) pour instaurer un cessez-le-feu à Alep-Est ne prévoyant pas la sortie de tous les terroristes", indique le communiqué du ministère, en référence aux rebelles.