Le gouvernement israélien autorise la police à boucler des quartiers arabes de Jérusalem

  • A
  • A
Le gouvernement israélien autorise la police à boucler des quartiers arabes de Jérusalem
@ AHMAD GHARABLI / AFP
Partagez sur :

Cette mesure est prise par le gouvernement pour lutter contre l'escalade des violences palestiniennes de ces derniers jours.

C'est une décision qui ne risque pas d'apaiser les tensions. Le cabinet de sécurité israélien a décidé dans la nuit de mardi à mercredi d'autoriser la police israélienne à boucler des quartiers arabes de Jérusalem-est, selon un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

"Lutter contre le terrorisme". "Le cabinet de sécurité a décidé de plusieurs mesures pour lutter contre le terrorisme, notamment d'autoriser la police à boucler ou imposer un couvre-feu sur les quartiers de Jérusalem en cas de frictions ou d'incitations à la violence", déclare ce communiqué. Le cabinet a décidé de plusieurs mesures pour lutter contre l'escalade des violences palestiniennes, qui a franchi un nouveau palier mardi avec la mort de trois Israéliens dans deux attentats à Jérusalem.

Plus de policiers. Par ailleurs, les ministres réunis autour de Benjamin Netanyahu ont donné leur accord pour "renforcer le nombre de policiers ainsi que pour adjoindre des soldats à la sécurité en Israël notamment le long de la barrière de sécurité", selon ce communiqué. Le cabinet de sécurité doit se réunir à nouveau mercredi pour décider d'autres mesures notamment contre "l'incitation à la violence" M. Netanyahu avait promis mardi d'employer "tous les moyens" face aux violences palestiniennes. "Nous utiliserons tous les moyens en notre possession pour ramener le calme", avait-t-il déclaré.

Kerry condamne. Les Etats-Unis ont fermement condamné mardi les deux attaques "terroristes" perpétrées par des Palestiniens à Jérusalem, le secrétaire d'Etat John Kerry exhortant les autorités israéliennes et palestiniennes à mettre fin à la violence. "Les Etats-Unis condamnent avec la plus grande force les attaques terroristes d'aujourd'hui contre des civils israéliens qui ont provoqué le meurtre de trois Israéliens et qui ont fait de nombreux blessés", a protesté John Kerry en lisant un communiqué lors d'une conférence de presse à Boston, aux côtés du secrétaire à la Défense Ashton Carter et de leurs homologues australiennes Julie Bishop et Maryse Payne.