Le FMI débloque plus d’un milliard d’euros pour aider l’Irak face à l’EI

  • A
  • A
Le FMI débloque plus d’un milliard d’euros pour aider l’Irak face à l’EI
Le siège du FMI, à Washington.
Partagez sur :

Le Fonds monétaire international veut donner un coup de pouce au gouvernement irakien, qui pâtit de la chute des cours mondiaux du brut.

Le budget irakien a des trous. Alors pour aider Bagdad à faire face à la menace de l’Etat islamique (EI), le Fonds monétaire international lui a accordé jeudi une aide d'urgence de 1,2 milliard de dollars. Ce prêt, qui sera déboursé immédiatement, doit aider le pays à faire face à ce "double choc" qui a plombé le budget de l'Etat irakien et fait fondre ses réserves de change, assure le Fonds monétaire international dans un communiqué.

"Le double choc (...) de l'offensive de l'EI et de la chute des cours mondiaux du pétrole ont profondément aggravé le déficit de l'Etat et provoqué un déclin de ses réserves internationales", écrit Mitsuhiro Furusawa, un des directeurs adjoints du FMI, cité dans le communiqué. L'aide du FMI permettra à l'Irak de faire face aux "besoins urgents" de financement du pays, assure l'institution qui avait déjà accordé en 2010 une ligne de crédit de 3,5 milliards de dollars à qui a pris fin début 2013.

Le groupe Etat islamique s'est emparé d'une large portion du territoire irakien, conduisant une coalition menée par les Etats-Unis à bombarder leurs positions depuis l'été 2014. Le pays a également pâti des faibles cours du pétrole qui amputent les revenus tirés des exportations.